Le capitaine du #Real Madrid, il y a deux ans, marque, à la 93ème minute, le but qui envoie les blancs aux prolongations avec l'Atletico : "La première finale tu ne l'oublie jamais, puis c'est vrai que tu peux t'améliorer, comme au lit. Pour moi ça a eu une saveur spéciale".

 

La première fois :

La première fois, on ne l'oublie jamais. Dans tous les sens. Du moins, c'est ce que dit Sergio Ramos, aujourd'hui capitaine du Real Madrid. Il y a deux ans, c'était l'un des personnages principaux du match de Lisbonne qui envoie la Decima à Casa Blanca.  Et oui , la comparaison étrange du défenseur espagnol : "La première fois que tu joues une finale de Ligue des Champions - il parle en pensant au match en 2014 - c'est comme faire l'amour pour la première fois : tu t'en rappelles pendant toute ta vie, puis c'est vrai que tu peux t'améliorer". Pour lui, en réalité, sur le plan strictement footballistique ce sera compliqué, car De Luz marque son but à la 93ème, ce qui oblige l'Atletico aux prolongations, puis à la défaite.

Publicité
Publicité

 

Le défi :

Depuis, le Real a battu une seule fois l'Atletico Madrid lors du derby de Ligue des Champions la saison passée, quand le 1-0 du match retour donne accès aux blancs à la demi-finale. "On a les idées claires - promet Ramos - On sait quoi faire, on connaît très bien nos adversaires. Cela va être un match difficile contre une équipe qui joue avec une grande intensité et caractère".

 

Il s'énerve à l'entraînement :

Dernièrement, Sergio Ramos s'énerve avec ses coéquipiers. Il voudrait que son équipe ait du caractère comme lui, car son capitaine connaît très bien l'équipe adverse. Il veut gagner, avec son équipe, et il va faire le match le plus beau de sa carrière, il en est sûr, mais il faut faire beaucoup d'efforts et de sacrifices d'après lui.

 

Dites nous en commentaires, d'après vous qui va gagner cette finale ? Pour moi le Real va encore une fois emporter cette coupe mais cela va être très dur vu l'équipe en face.

Publicité

 

La liste des joueurs de Mourinho

Les larmes de Guardiola #Football #Champions League