La mise au point des derniers détails durera jusqu'au moment du départ. C'est une certitude. La forte chaleur qui impacte l'Algarve chaque année a fini par pointer son nez, après un début de mois de Mai anormalement instable. Cette randonnée, d'une distance totale de plus de 2000 kilomètres, est une marche qui s'inscrit dans la durée plus que dans l'intensité. Le plus important étant de se concentrer sur le bien-être de la jument Maïka, véritable baromètre de cette #Aventure.

 

La préparation a donc été une succession de balades répétées, toutes d'une distance minimum de 10 km, pour atteindre ensuite les 30 km partiellement chargés.

Publicité
Publicité

La visite vétérinaire a permis de s'assurer que la jument se portait au mieux. Il ne manque plus qu'un dernier contrôle de la part du maréchal ferrant, et l'aventure pourra commencer. Les conditions climatiques contraignantes en terme de température, devraient nous encourager à traverser l'Algarve et l'Alentejo au plus vite. Dans ces deux régions, le thermomètre flirte allègrement avec les 40 degrés, et l'herbe est d'une couleur peu attrayante. L'Alentejo est, dans certaines zones, un véritable désert, et les points d'eau seront une priorité. Ensuite, s'ouvrirons à nous des régions plus clémentes en matière de climat et de nourriture, mais les reliefs contribueront à compliquer notre avancée.

 

La moyenne quotidienne à tenir (si possible) sera de 25 à 30 km. Un tel périple va permettre de rencontrer des passionnés du cheval, et des curieux avec qui nous prendrons le temps de discuter.

Publicité

Cette proximité avec la nature sera propice à peindre et à prendre des notes, car nous ne voyagerons que tôt le matin jusqu'à midi. Vous pourrez suivre mon périple en prenant connaissance de mes chroniques diffusées sur Blasting News, mais également sur le site de La Grande Chevauchée 2016. Je reste connecté pendant le parcours, car je ne veux pas manquer de résumer mes journées et mes rencontres, et vous les faire partager. Nous aurons l'occasion de nous exprimer concernant trois pays que sont le Portugal, l'Espagne et la France, une certaine image du sud européen, qui a n'en pas douter, feront les délices de mes chroniques.

 

Je vous invite donc à suivre Maïka, la belle lusitanienne, dont le départ est prévu mercredi ou jeudi prochain au plus tard. A noter aussi que cette randonnée sera la plus longue effectuée avec un seul cheval en autonomie totale. Rendez vous donc ici, sur Blasting News, pour voyager et découvrir les régions et les coutumes, la mentalité des peuples et leur ressenti de l'Europe dans les difficultés actuelles.

  #Animaux #Equitation