Respect du jeu, des règles, de l’arbitre, du public, des adversaires (partenaires en la circonstance), des codes de bonne conduite, de l’effort, de l’abnégation, de l’amitié confraternelle sur le pré et en dehors ! Le #Rugby est plus qu’un sport : c’est une (quasi) religion : "J’ai beaucoup donné mais j’ai aussi beaucoup reçu", vous diront, avec une malice toute chrétienne, les vieux pénitents du combat d’avant qui ont donné (et reçu) à Bayonne, Bègles, Béziers, Lourdes, Toulon, Toulouse, … Et sur tant d’autres terrains encore que seuls les terroirs du rugby des champs (singulièrement dans le Sud-Ouest) peuvent se souvenir et vous les rappeler avec jubilations.

Publicité
Publicité

Derbys fratricides !

 

Le rugby est un sport de voyous joué par des… GENTLEMEN ! Forcément, dans cet esprit, quelques icônes émergent et forcent l’admiration : Edward (Pays de Galles), O’Driscoll (Irlande), Willinkson (Angleterre), Hastings (Ecosse), Blanco (France), Parisse (Italie), Lomu (Nouvelle Zélande) et tant d’autres… et tant d’autres…

 

Mais, en France, quelques clubs font le show et épatent… le RACING CLUB DE FRANCE du temps de Mesnel et Guillard, METRO RACING 92 aujourd’hui ! D’autres joueurs encore ont marqué l’histoire de ce club. Connaissez vous ? Crabos, Crauste, Benezech, Blond, Chabal, Hernandez, Jauréguy, Du Manoir, Paparemborde, Rives, Cabannes, Charvet, Reichel, Machenaud, Szarzewki, Carter.

  

Presque séculaire, plusieurs fois gratifié du fameux et convoité bouclier de Brennus, le Racing Metro 92 a crée la surprise devant le RCT de Toulon ce dernier vendredi en chipant une belle victoire devant une équipe redoutée, respectée et championne d’Europe… En dépit d’un destin défavorable mais justifié, car contraint de jouer une heure durant, à quatorze contre quinze.

Publicité

Coquin de sort… Une grosse faute est une grosse faute ! Le carton rouge sait le rappeler.

 

Le cœur et la vaillance des Parisiens ont fait le reste et ont su enflammer le "Nou Camp" par son panache, sa pugnacité et son ardeur. Personne ne pourra contester cette levée du "bout de bois" du capitaine parisien, tant elle fut méritée. Et personne ne pourra dire : "Mauvais match", tant les deux équipes ont été vaillantes et généreuses. Vendredi dernier, nous n’étions pas au "Nou Camp" mais à "l’Eden Park", célèbre par son nœud papillon rose… Le rugby est vaillant, généreux, à l’image de cette belle finale qui confirme le chapeau de l’article : plus qu’un sport, le rugby est une école de vie…

 

Humilité et respect. Rugbystiquement vôtre.

 

Brexit : traduction manifeste, actée par référendum de l'instinct insulaire britannique

Melons et pêches, quelques mois d’été en Provence… #Education