Qui au début de l’#Euro 2016 aurait imaginé un tel parcours pour cette modeste équipe islandaise, il faut dire qu’avec un sélectionneur dentiste et des joueurs aux noms étranges, cette équipe n’avait rien pour faire rêver. Jusqu'à présent son meilleur résultat s’est arrêté aux barrages de la coupe du monde, mais dorénavant, il faudra compter sur cette équipe. En effet, cette sélection islandaise a frappé un grand coup puisqu’elle est arrivée jusqu’en quart de finale, éliminée par la France (5-2) soit le meilleur résultat de son histoire et du jamais vu pour une première participation en compétition internationale.

 

Leur Euro sera marqué par cette victoire contre l’Angleterre en 8èmes de finale, qui avait surpris tous les spécialistes qui  découvraient stupéfaits les exploits de Gunnarson et ses coéquipiers, au cours de ce match au stade de l’Allianz Riviera de Nice.

Publicité
Publicité

Les islandais ont battu l’Angleterre sur le score de 2-1, l’Angleterre avait ouvert le score sur penalty mais dans les 10 minutes qui ont suivi le but, les islandais ont égalisé et pris l’avantage puis ont remporté le match à la surprise générale et créé l’engouement pour le petit poucet de cette compétition. 

 

Mais cet exploit réalisé par la sélection islandaise n’est pas dû au hasard, il est le fruit d’un travail acharné de la Fédération Islandaise et l’amélioration des infrastructures pour faire du foot un sport national. Vous allez voir par la suite comment ce déclic a pu survenir il y a 4 ans et comment le pays prépare l’après Euro 2016.

 

D’abord, cette fédération a su se doter de moyens sportifs à la pointe de la technologie. En effet, avec des terrains couverts et des pelouses synthétiques qui rendent la pratique plus facile dans un pays où les conditions climatiques sont très rudes, peut-être que c’est de cette froideur et dureté climatique que se forge leur tempérament de viking.

Publicité

 

Ensuite, cette génération de joueurs évolue toute ou presque à l’étranger, et bénéficie donc des techniques et des coachings de grands clubs européens que l’équipe peut reproduire en sélection nationale. Enfin, la Fédération Islandaise va pouvoir préparer le Mondial 2018 en Russie. En effet, l’Euro 2016 va lui rapporter près de 15 millions d’euros, soit une somme énorme pour la Fédération Islandaise de #Football. Celle-ci pourra doter ses clubs de nouvelles infrastructures et former une génération de grand talent, qui compte deux fois plus de licenciés que la France, pour faire prospérer le football islandais. Avec ses éléments sportifs, matériels et financiers, le football islandais a tout pour voler la vedette au sport national qui est le handball.

 

Euro 2016... l'équipe de France, en finale, rejoint ses aînés de 2000 ! Allusion oblige...

L'Euro 2016 aura célébré 3 vainqueurs