A la surprise générale, on apprenait qu'Evan Fournier ne serait pas sélectionné pour participer aux JO 2016 à Rio. Non présent pour le tournoi de qualification Olympique à Manille aux Philippines, l'arrière du Magic devait rester à Orlando pour négocier son premier gros contrat NBA (85 millions de Dollars sur 5 ans). Vincent Collet a finalement décidé de ne pas l'emmener à Rio en Août prochain. Pourquoi le meilleur marqueur français en NBA, avec 15,4 points de moyenne, n'est-il pas aux JO 2016 ? Patrick Beesley nous livre quelques éléments de réponse.

 

Un choix qui coûte cher !

 

Evan Fournier paie-t-il son choix de ne pas avoir pu participer au TQO ? Vincent Collet avait annoncé une "prime" pour les joueurs présents à Manille.

Publicité
Publicité

Si Rudy Gobert, précieux en défense, a été finalement retenu, Evan Fournier faisait face à une forte concurrence. Antoine Diot, Charles Kahudi, Mickaël Gelabale, et Nando de Colo, qui peuvent prétendre jouer à son poste, étaient présents auprès de Vincent Collet et performants lors du TQO.

 

Selon Patrick Beesley, "Le staff n'a pas arrêté de batailler pour analyser les pour et les contre". Si Evan Fournier peut largement prétendre avoir une place légitime à Rio, l'équilibre de l'équipe de France a finalement pris le pas sur les compétences individuelles du joueur. "La question était de savoir s’il fallait rompre cet équilibre ou pas. C’est un pari. Evan n’avait pas fait la préparation, débarquer comme ça dans l’équipe… Ca ne veut pas dire que si Evan avait été sélectionné, tout ça aurait été rompu et foutu en l’air, mais on a préféré ne pas déstructurer ce qui existait". Vincent Collet a donc décidé de privilégier l'entente et la cohésion au sein du groupe France.

Publicité

 

Est-ce une bonne ou une mauvaise décision ?

 

Est-ce que le choix de Vincent Collet est le bon ? A 23 ans, Evan Fournier a le temps pour disputer de grandes compétitions internationales mais cela ne va-t-il pas être un manque pour les bleus ? Rappelons que, lors de l'Euro 2015, l'arrière avait joué un rôle décisif en tant que sixième homme avec 6,8 points en 15 minutes de moyenne. Ayant participé aux deux dernières campagnes (Mondial 2014, Euro 2015) avec deux médailles de bronze, on pouvait croire que Vincent Collet le considérerait comme un élément indiscutable du groupe France. 

 

Rappelons néanmoins que l'Euro 2013, qui voyait l'équipe de France remporter sa première compétition majeure en Basket, s'est déroulé sans Evan Fournier et avec Charles Kahudi, Antoine Diot, Nando de Colo et Mickaël Gelabale. Avec ces quatre joueurs, la France a déjà été performante, ce qui peut rassurer quant à la non-sélection du joueur du Magic. 

 

Evan Fournier, qui s'entraînait très durement pour être prêt, a reçu un coup sur la tête.

Publicité

Est-il dommageable de ne pas retenir un joueur qui représente le futur de l'équipe de France ou est-ce que la complémentarité du groupe est l'élément le plus important pour être performant ? Réponse à Rio en août prochain.

  #Basket-Ball #Equipe de France #Jeux olympiques