L'Euro 2016 est déjà au chapitre des souvenirs pour l'équipe de France de football. Les supporters vont vite oublier la finale perdue contre le Portugal (2 buts à 0). Les prochaines échéances de leurs favoris s'annoncent en effet imminentes et cruciales. Les Bleus vont se reposer pendant le reste du mois de juillet et durant tout le mois d'août, avant de préparer le futur Mondial qui se déroulera en Russie du 14 juin au 15 juillet 2018.

 

La grande rentrée du collectif emmené par Didier Deschamps aura lieu le mardi 6 septembre dans le cadre de la qualification à la Coupe du Monde. Les tricolores se rendront à Minsk pour défier la Biélorussie.

Publicité
Publicité

Ils recevront ensuite la Bulgarie, le 7 octobre, puis iront rencontrer les Pays-Bas à l'extérieur, le 10 octobre. Enfin, leur dernier match de l'année les opposera à la Suède, dimanche 13 novembre à domicile. Le tournoi de qualification pour le Mondial 2018 s'achèvera le mardi 10 octobre 2017 par une affiche France/Biélorussie.

 

La France fait partie du groupe A, comme les Pays-Bas, la Suède, la Bulgarie, la Biélorussie et le Luxembourg. Pour se qualifier directement, les bleus devront impérativement finir premiers de leur poule. S'ils terminent parmi les huit meilleurs deuxièmes (sur neuf groupes), ils disputeront les barrages. A l'issue de cette seconde phase, seules quatre formations supplémentaires auront le droit de jouer en Russie dans deux ans. Elles seront désignées à l'issue de paires de matches aller-retour à élimination directe.

Publicité

 

Les adversaires de la France pour cette qualification au Mondial méritent le respect. Malgré leur superbe parcours lors de l'Euro, les hommes de Didier Deschamps auront tout à craindre des Pays-Bas et de la Suède. Si le Luxembourg, la Biélorussie et la Bulgarie semblent davantage à leur portée, la première place du groupe n'est pas acquise d'avance. En ce qui concerne la composition de l'équipe tricolore, on imagine aisément que le sélectionneur va faire appel aux mêmes éléments que pour l'Euro. Ces Bleus version 2016 ont un avenir radieux devant eux.

  #Football #Equipe de France #Euro 2016