C’est la rentrée des classes ! Les Bleus de Didier Deschamps, qui ont beaucoup séduit lors de l’Euro organisé en France, reprennent le chemin de la compétition, d’abord pour un match amical le 1er septembre contre l’Italie, puis contre la Biélorussie dans le cadre des éliminatoires pour la Coupe du Monde 2018. Deux matchs qui vont permettre de (re)découvrir d'autres Bleus.

La jeunesse de Ligue 1 en renfort

De nombreux jeunes joueurs sont présents, entre intégration des réservistes de la liste précédente, comme Alexandre Lacazette, Djibril Sidibé, auquel on pourrait rajouter Samuel Umtiti ; et retour de longue date, comme pour Nabil Fekir, Layvin Kurzawa ou Alphonse Aréola.

Publicité
Publicité

Tous ces joueurs ayant 25 ans au maximum ont néanmoins tous au moins une sélection à leur actif, sauf pour Sébastien Corchia pour qui ce sera une grande première. Des jeunes qui en outre jouent tous en Ligue 1, au PSG, à Monaco, à Lyon et à Lille, des équipes phares du championnat. Des jeunes qui rejoindront ceux déjà présents, Antoine Griezmann, Paul Pogba ou Anthony Martial, qui ont à peu près le même âge.

Des absences notables

La plupart des joueurs qui auraient pu figurer sur la liste ne le sont pas en partie parce qu’ils n’ont pas repris la compétition, ou que très récemment. C’est le cas pour Patrice Evra, Bacary Sagna, Christophe Jallet, Lassana Diarra ou Morgan Schneiderlin. Il y a aussi les blessés : le capitaine Hugo Lloris et l’ailier Kingsley Coman. Ces absences sont donc pour la plupart justifiées, même si certaines peuvent surprendre.

Publicité

Elles sont peut-être également le signe d’un renouvellement initié par le staff des Bleus.

Un nouveau cycle ?

Pas de Karim Benzema, d’Hatem Ben Arfa ou de Kevin Gameiro, comme pour l’Euro. Si le premier est actuellement blessé, rien ne dit qu’il aurait été sélectionné même s’il avait été en pleine possession de ses moyens. Deschamps semble vouloir conserver son groupe et son ossature, et intégrer les joueurs cités plus haut, sans pour autant regarder tout de suite dans le rétroviseur. « Ça me semblait important dès le départ de donner de l’importance, du temps de jeu, des responsabilités à des plus jeunes ». Ce groupe des 23 est donc très jeune mais a déjà un minimum d'expérience, et va pouvoir en engranger encore plus sur ces deux matchs… et sur les prochains ? Réponse vers fin septembre - début octobre, pour les rencontres qui auront lieu le 7 octobre contre la Bulgarie puis le 10 contre les Pays-Bas. #Football #Equipe de France