L’autre gros enjeu des #Jeux olympiques 2016 de Rio concerne la sécurité. Les menaces viennent à la fois de la criminalité locale, en constante augmentation depuis de nombreuses années, mais aussi de Daech, qui laisse planer une possibilité d’attaque terroriste pendant l’événement. L’attentat qui a eu lieu le 14 juillet à Nice a relancé fortement l’hypothèse de troubles majeurs durant ces JO. Dès lors, on comprend que le dispositif déployé sur place soit impressionnant.

 

Une sécurité renforcée pendant les JO 2016

Au total, 85 000 policiers et militaires vont patrouiller dans les rues de Rio et de ses alentours, avec une vigilance accrue à proximité de sites accueillant les compétitions.

Publicité
Publicité

C’est deux fois plus qu’à Londres en 2012. Routes, ponts, grandes places populaires, transports en commun : chaque endroit critique est quadrillé. Les organisateurs mettent tout en œuvre pour éviter que le drame des JO 1972 à Munich se reproduise, quand un commando palestinien avait tué 11 athlètes israéliens. Assurer la protection des 600.000 personnes attendues lors de cet événement relève du défi. Pour rester positif, on se souviendra que la Coupe du monde de football 2014, qui avait déjà eu lieu au Brésil, n’avait connu aucun incident majeur. Espérons que les JO 2016 en soient la réplique. #sécurité #Rio 2016