L'équipe de France a écrit ce vendredi 12 août 2016 à Rio l'une des plus belles pages de son histoire olympique. En décrochant six médailles, trois en or et trois en argent, les tricolores ont réalisé une splendide moisson et ravi tous leurs supporters. Ils nous ont en outre fait vivre des émotions très variées, entre surprise, suspense, joie et déception. Nos représentants sont en tout cas bien lancés dans ces JO brésiliens. Ils ont parfaitement rattrapé un début médiocre et pointent au huitième rang du classement des pays avec un total de 17 récompenses, dont 5 dorées.

Emilie Andéol ou l'or inespéré

Commençons par la plus inattendue des médailles d'or, celle d'Emilie Andéol en judo, dans la catégorie des + de 78 kilos.

Publicité
Publicité

En arrivant à Rio, la Bordelaise espérait accrocher un petite "breloque" en bronze, cela aurait largement suffi à son bonheur. Son talent et sa pugnacité en ont décidé autrement. Malgré la forte concurrence et la présence des indéboulonnables Cubaines et Chinoises, Emilie Andéol a décroché le titre olympique au bout d'une finale pleine de suspense.

Teddy Riner dans la légende du sport à tout jamais

L'autre grand moment de cette folle journée est arrivé quelques minutes plus tard quand Teddy Riner a remporté sa deuxième médaille d'or olympique d'affilée, après son sacre à Londres en 2012. L'invincible judoka n'a pas tremblé pour battre le Japonais Hisayoshi Harasawa. Il a parfaitement géré la pression et les fortes attentes. Son statut de porte-drapeau de la délégation bleu blanc rouge n'a eu aucune conséquence.

Publicité

"Je l'avais dit et je l'ai fait", a-t-il asséné dès sa sortie du tatami. Un titre magnifique bien que conforme en tous points aux pronostics.

A l'image de Teddy Riner, eux aussi étaient favoris et eux aussi ont répondu présent. Pierre Houin et Jérémy Azou se sont couverts d'or en aviron, dans la discipline du deux de couple. Ce sont eux qui ont remporté le premier titre français du jour et ils ont ainsi lancé leurs compatriotes sur une dynamique royale.

L'argent ne fait pas le bonheur

Les trois médailles d'argent tricolores de ce vendredi avaient un goût un peu plus mitigé, voire amer. Plus particulièrement celle glanée par Florent Manaudou, pourtant grandissime favori du 50 mètres nage libre. Titré à Londres en 2012, le frère de Laure n'a pas réussi à conserver sa couronne, battu seulement d'un minuscule centième par l'Américain Anthony Ervin. Cruel, très cruel ! Après avoir dominé l'Italie, numéros uns mondiaux, en demies, l'équipe de France de fleuret s'est inclinée en finale contre la Russie. Enfin, Jean-Charles Valladont n'a rien pu faire face au Coréen dans l'ultime joute mais s'empare tout de même d'un superbe titre de vice-champion olympique. Des journées comme ça, on en redemande ! #Jeux olympiques #Rio 2016