Table rase des quartiers, familles expulsées, maisons démolies, aucun signe de pauvreté dans le périmètre du village des J.O, telle a été la politique à Rio pour recevoir les athlètes propres sur eux et leur staff. L'équivalant de 110 000 euros de dédommagement pour gommer la tristesse, la résignation de ces pauvres qui ont du mal à lutter pour leurs idéaux. La résistance s'est organisée pour une vingtaine de familles soutenues par Amnesty International, déterminées à ne pas quitter leur maison. Faire reculer l'Etat et sa police qui usent parfois d'agressions pour faire plier ces brésiliens oubliés depuis toujours, mission impossible. La flamme olympique entrée à Rio et escortée par l'Escola Navale, après 95 jours de voyage, 300 villes traversées depuis Brasilia, est-elle toujours le symbole de ce grand partage des nations ?

 

Un rendez-vous mondial

Elle est sans aucun doute le rendez-vous des salariés en vacances, lovés sous la "clim" dans leur canapé, soucieux de comptabiliser les médailles acquises. Elle est sans aucun doute le rendez-vous des sportifs emprunt à tant d'abnégation pour obtenir le Graal suprême "la marche en OR du podium". Elle relaiera sur tous les écrans du monde des images inédites d'émotion, de larmes, de joie ou de tristesse.

Publicité
Publicité

Des valeurs galvaudées

Si cette parenthèse de quinze jours de compétition accaparera notre actualité, ne nous leurrons pas, la face du monde ne changera pas. La flamme olympique, expression de la valeur positive que l'être humain associe à la symbolique du feu, entraîne derrière elle les favelas qui auront perdu leur âme contre quelques pièces de monnaie trébuchante, la contestation sociale tout au long d'un voyage ponctué d'incidents, les premiers dopages, exclusions d'athlètes, contestations... et autre destitution politique. Teddy Riner porte de drapeau de la France a pris l'avion, ses valises ont été fortement médiatisées !! Tous ces ambassadeurs sportifs ont à cœur de faire briller les couleurs de leur drapeau, espérons qu'ils sachent aussi transmettre un peu d'humanité et de bienveillance dans un monde souvent drapé de gris et de noir.

Publicité

#Société #Jeux olympiques #Rio 2016