Il y a quelques semaines le président de l’#OL Jean-Michel Aulas se plaignait de l’écart du budget entre le PSG (550 millions euros) et son club (235 millions euros). Cela aurait une incidence sur la Ligue 1 et ferait du club parisien un indétrônable au titre de champion de France. Rappelons que le PSG a augmenté de 10 millions son budget, alors que dans le même temps l’Olympique Lyonnais est passé à 65 millions.

 

Investissement Qatari d'état ou Fond de pension chinois

Le 12 août 2016, Jean-Michel Aulas déclarait avoir cédé 20 % du capital O.L groupe au fond d’investissement chinois IDG Capital Partners pour une augmentation du capital de 100 millions d’euros.

Publicité
Publicité

Somme qui permet de réduire la dette pour la construction de son flambant stade Decines. Une pratique qui n'a rien à voir avec la subvention de l'État Qatari envers le PSG, tant décriée sur Twitter ou dans les médias selon Jean-Michel Aulas. Samedi 27 août 2016 à l’occasion de la 3ème journée de L1, Lyon à lourdement chuté au domicile du promu Dijon FCO par une défaite 4-2. Le club bourguignon enregistre sa première victoire en L1.

 

L'OL un favori pas toujours d'attaque

 Le match pour les rhodasiens avait pourtant bien commencé par l’ouverture du score par Tolisso (20’). Nkoulou gâchait l’emprise du match par une vilaine faute dans la surface de réparation. Le carton rouge n’était pourtant pas de sortie. Le dijonnais Sammaritano transforme le pénalty (25’). Égalité parfaite 1-1 l’OL reprend les affaires en main avec son buteur maison Lacazette qui inscrit son sixième but en trois matchs à la 37’. Le bonheur est sur le gazon pensaient les supporters lyonnais, mais le premier drame sonnait le glas.

Publicité

Alexandre Lacazette, meilleur buteur de la saison 2014/2015 avec 27 buts du sortir prématurément sur blessure, au genou. Sa campagne pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2018 semble compromise. Son partenaire Nabil Fékir connut le même sort avec un problème d’articulation sur son genou droit. Une intervention chirurgicale est envisagée dès lundi. Une tête de Tavares (45’ +1) remit les équipes à égalités 2-2  la deuxièmes mi-temps les Gones déboussolés par l’absence de son attaquant, encaisse un troisième but par Bahamboula (72’). Lees-Melou finit le travail : 4-2 (88’). Le sport peut encore faire la différence sur le terrain. Le Dijon FCO au modeste budget de 26 Millions d’euros contredit magistralement la vision étriquée de Jean-Michel Aulas.

 

 

  #Football