Les Bleus vont affronter les Pays-bas, vendredi, pour le compte des qualifications au Mondial 2018. Suite aux différents forfaits pour cause de blessures, le sélectionneur va devoir composer. En attaque par exemple. Olivier Giroud, homme de base du système Deschamps depuis quelque temps, n'est pas là. Deux options se présentent alors : remplacer le Gunners par Gignac qui dispose d'un profil similaire, ou bien faire confiance à l'association Griezmann-Gameiro, la doublette étincelante de l'Atlético Madrid qui réalise des merveilles en Liga depuis le début de la saison. 

Deschamps doit-il rester fidèle à ses principes de jeu ?

La fonction principale d'un numéro 9 est évidemment de marquer des buts.

Publicité
Publicité

Mais son rôle peut s'étendre selon le système et l'entraîneur. On le sait, Didier Deschamps aime les avants-centres de grande taille. Son 4-2-3-1 (qui se transforme en 4-4-2 selon la position de l'indiscutable Griezmann) ayant fait ses preuves pendant l'Euro, on voit mal le technicien français changer d'ossature. Il lui faut donc un attaquant de pointe capable de jouer en remise et dos à la défense. Grâce à son gabarit et sa grande taille, Olivier Giroud a prouvé à plusieurs reprises qu'il était l'homme de la situation. Bon dans les duels aériens, il s'est imposé chez les Bleus. Gignac correspond également au profil et est régulièrement appelé dans le groupe. Véritable idole au Mexique, il continue de briller en club. Il serait logique de le voir débuter vendredi face aux Pays-Bas, conformément à la philosophie de jeu voulue par Deschamps.

Publicité

...ou s'adapter ?

Seulement voilà, un autre buteur se distingue depuis le début de la saison, c'est Kévin Gameiro. Depuis son arrivée à l'Atlético Madrid, le Français enchaîne les prestations de haut rang. Associé à Griezmann en attaque, le duo réalise des merveilles. Ils ne se quittent plus, sur et en dehors du terrain, ce qui représente un atout non négligeable pour les Bleus. Tout sélectionneur normalement constitué rêverait de pouvoir aligner deux attaquants qui s'entraînent et jouent ensemble toute l'année, qui plus est avec des résultats et dans le même schéma tactique. Le succès de cette association en club est indéniable et prouve que deux attaquants de petite taille peuvent évoluer ensemble. Rappelons que Deschamps n'avait pas retenu Gameiro pour l'Euro en partie à cause de son gabarit. 

La décision est entre ses mains, lui qui a su se montrer pragmatique à de nombreuses reprises dans le passé. Il possède donc deux attaquants aux qualités bien différentes et n'évoluant pas dans le même registre, ce qui représente finalement une force pour le groupe. Tant mieux pour nous ! #Football #Equipe de France