La #Coupe de la Ligue n'est pas toujours estimée à sa juste valeur. Mais elle ne le sera jamais au regard de sa grande et prestigieuse soeur : la Coupe de France. La principale raison ne tient pas tant à son antériorité, même si le critère entre en ligne de compte, mais au fait que cette valeureuse aînée met en compétition du plus petit au plus grand club de France. 

Le football ne cesse d'innover et souvent pour les télés

La coupe de la Ligue, elle, est surtout une compétition économique. Elle a été créé pour rajouter des matches alors que certaines équipes se plaignaient de trop jouer. Mais qui dit matches, dit retransmissions et les diffuseurs se frottent les mains.

Publicité
Publicité

Si, dans les années 80, la télédiffusion d'un match était exceptionnelle, aujourd'hui les amoureux du ballon rond peuvent en regarder tout au long des journées qu'il s'agisse de rencontres françaises, de matches des championnats espagnol, allemand, italien, anglais. De plus, l'arrivée médiatique de l'équipe de France de football féminin ou les résultats de l'Olympique Lyonnais ou du PSG, à une échelle moindre, chez les filles ont participé à bien faire vivre les magazines de programmes TV. La coupe de la ligue sait par contre innover, et le prouve encore depuis le début de la saison.

Les tirs au but en football, mieux que le tirage au sort!

Les différents chaînes n'ont pu qu'applaudir des deux mains sa décision, et l'accord donné par l'UEFA de ne plus faire disputer, deux périodes de 15 minutes en cas d'égalité à la fin du temps réglementaire. Jusqu'alors, les soirs de match, les réalisateurs se faisaient des cheveux blancs, et jouaient avec des plans "B" pour décaler les émissions à venir, voire en déprogrammer.

Publicité

Car les #Prolongations, pour les régies, pouvaient durer bien plus que les 30 minutes en cas de coups de pied au but. Perdre une série TV est une chose, mais la manne publicitaire qui s'y rattache est quelque chose de financièrement très conséquent pour les chaînes. Avec la nouvelle formule il faut quand même autre chose que le tirage au sort, épreuve cruelle pratiquée en son temps en coupe de France. Ce sont donc désormais directement les coups de pied au but à l'issue du temps réglementaire. Hier mardi 25 octobre, Montpellier n'y a pas eu recours, s'imposant 2/0 à Laval (L2) alors que Nantes s'imposait dans le derby de l'ouest contre Angers 2 buts à 0. Ce mercredi 26 octobre, les spectateurs pourraient par contre assister à des séances de tirs au but avec huit matches de ces 16ème de finale avec deux clubs de National, le Paris FC contre Metz et Châteauroux contre Bordeaux. Et des chances indemnes de victoire car c'est cela le secret des coupes qu'elles soient de la Ligue ou de France. #Football