Deschamps et ses Bleus, il y a du nouveau ! Il y a quelques mois, le Quotidien Espanol Marca laissait entendre qu'Aymeric Laporte, jeune défenseur français de l'Athletic Bilbao, avait cédé au avances de la sélection espagnole. Le talentueux joueur a bien fait d'attendre, malgré l'actuelle concurrence au poste de défenseur central : sa patience est récompensée. Jeudi 29 septembre, Didier Deschamps faisait face à plusieurs blessures fragilisant sa défense centrale : Umtiti, Koscielny... Des blessures qui ont fait le bonheur d'Aymeric Laporte, qui commençait à perdre l'espoir de porter, enfin, le maillot dont il rêvait tant.

Les maillots bleus, Aymeric les connait depuis longtemps déjà.

Publicité
Publicité

En 2011, alors qu'il faisait ses débuts avec L'Athletic Bilbao, son talent n'a pas échappé au sélectionneur des U17 de l'équipe de France, qui décide de le convoquer. Le défenseur, très prometteur, fait ses preuves au point de se faire une place en U18, en U19, puis chez les Espoirs. Mieux, son sérieux, sa solidité et sa détermination font de lui un joueur indispensable : il devient capitaine des espoirs. Les grands d'Europe comme le Barça, Manchester City s'intéresse à ses qualités. Bien en place dans son club Basque, Aymeric préfère prolonger jusqu'en 2020, élevant sa clause libératoire à 65 millions d'euros. Un montant faramineux dans ce monde où les prix des joueurs ne cessent d'augmenter. Mais un prix qui se justifie par sa jeunesse, sa fougue et son talent qui feraient rêver n'importe quelle sélection nationale.

Publicité

Normal, donc, qu'Aymeric soit déçu lorsque son nom ne figure pas dans la liste des Bleus susceptibles de participer à l'Euro en France, Deschamps préférant faire confiance à l'expérience de joueurs tels que Loïc Perrin. Un choix discutable, qui a de quoi faire douter le jeune défenseur : s'il veut porter un jour le maillot d'une équipe nationale, doit-il sacrifier le bleu pour le rouge et proposer ses servies à la Roja ? Choix délicat pour un joueur qui a vibré durant des années avec le coq sur la poitrine. Mais les questions reviennent lorsque les blessures s'accumulent à son poste, le sélectionneur ne se tournant toujours pas vers lui. Puis vint une blessure, dissipant ses chances d'être appelé à Clairefontaine, alors que Deschamps décide de faire confiance à la jeunesse en vue de préparer la coupe du monde 2018 en Russie.

De la déception au soulagement : Aymeric Laporte entre dans l'arène

Aux côtés de Koscielny, les Varane, Umtiti se sont affirmés comme de réels prétendants au poste de titulaire.

Publicité

Mais alors, pourquoi Laporte, qui réalise des saisons pleines depuis plusieurs années, n'aurait-il pas sa chance parmi ceux-là ? Jeudi 29 septembre, toutes les questions s'effacent : Le sélectionneur a décidé de prendre son téléphone pour composer le numéro d'Aymeric. Une délivrance, sans doute, pour l'ancien capitaine des Espoirs qui voit enfin ses efforts récompensés. A lui, désormais, de se faire une place pour convaincre et faire partie de cette nouvelle génération pleine de talent, d'envie de conquérir le monde. Et pourquoi pas commencer par la Russie en 2018 ?

Son heure est arrivée. L'heure du premier "stage" en #Equipe de France. L'heure de s'installer sur le fauteuil tant désiré. Pour ça, Didier Deschamps devrait lui donner une chance, au moins de faire une apparition lors des matchs contre la Bulgarie, ou contre les Pays-Bas. Aymeric arrivera-t-il a supporter la pression ? Pour quelqu'un qui a été capitaine des Bleuets, on a des raisons d'y croire. On peut lui faire confiance, mais le foot ne cesse de surprendre : affaire à suivre... #Football