Le 17 octobre, c’est officiel, Frank McCourt devient le nouveau propriétaire de l’Olympique de Marseille. Un permis de rêver, enfin, pour les supporters ciel et blanc. Investissements, étoiles et compétitivité sont les promesses de l’ "#OM Champions Project". Le club le plus populaire de France change de dimension, et le natif de Boston s’impose dès son arrivée. 3 jours après l’investiture de l’américain, Rudi Garcia, ex-coach de l’AS Roma signe et met fin à 10 défaites consécutives dans le Classique PSG-OM, avant que le désormais ancien directeur sportif du FC Barcelone, Andoni Zubizarreta n’en fasse de même. Un sacré carnet d’adresses débarque donc à La Commanderie, et c’est tout un peuple qui s’embrase.

Publicité
Publicité

On rêve alors d’une autre époque, celle de 1993, celle de Papin, celle de Deschamps, celle de Drogba.Il suffit de lire les rubriques mercato et les rumeurs qui en découlent pour comprendre le phénomène. Car l’OM, ce n’est pas seulement un club. Une image à perpétuer, un niveau à préserver, des rumeurs à la pelle et des scandales parfois, avec tout ce qui s’en suit. Et Frank McCourt incarne tout cela en même temps qu’un certain renouveau.

McCourt, un bonus pour l'OM, et aussi pour la Ligue 1

Si on réfléchit à l’échelle nationale, c’est une aubaine pour le foot français. Après le PSG Qatari et le Monaco du russe Dmitri Rybolovlev, l’OM de McCourt s’inscrit lui aussi dans une optique compétitive, et devient un acteur du mercato et du championnat plutôt qu’un spectateur.

Publicité

Si l’on ajoute à cela le projet ambitieux de l’OL et de son nouveau stade ainsi que celui de l’OGC Nice, la #Ligue 1 devient plus attractive. Plus de noms à l’image d’un Zlatan ou d’un Balotelli, plus de résultats, plus d’argent, plus de spectacle, plus de visibilité en Europe, plus de tout. Ce rachat, c'est aussi la chance de proposer à long terme comme à court terme de belles affiches et du beau jeu. Et surtout une possibilité de redonner ses anciennes lettres de noblesse à notre championnat, qui en a plus que jamais besoin. #Football