#Zinédine Zidane a remporté l'adhésion depuis qu'il a pris les rênes du Real Madrid, club emblématique espagnol, il y a huit mois. Pourtant, le nouveau match nul de son équipe, à Santiago-Bernabeu, contre la modeste équipe d'Eibar, a mis le feu aux poudres. Pour le quotidien sportif "L'équipe", l'entraîneur madrilène n'a pas hésité à dédramatiser la situation en pointant du doigt le principal défaut de son équipe : "[...] nous débutons très mal nos rencontres". Sa nomination à la tête du club, au début de l'année 2016, résonnait comme un pari d'avenir et allait dans le bon sens. Lui, l'ex-joueur mythique du club, avait déjà mener ces fonctions avec le Real Madrid Castilla, l'équipe réserve du Real Madrid.

Publicité
Publicité

Zidane a fait rêver la saison dernière

Seulement, après seulement sept journées de Liga et une deuxième place - à égalité de points (15) avec l'Atlético de Madrid - le club de la capitale espagnole reste tout de même invaincu cette saison. Mieux, l'équipe du président Florentino Perez sort d'une saison 2015/2016 éclatante avec une onzième Ligue des Champions remportée et une seconde place en championnat, à une longueur de l'éternel rival, le #FC Barcelone. Même si l'objectif du titre en Liga n'a plus été atteint depuis 2012 et le sacre de Mourinho avait les madrilènes, Zidane à élever le niveau de l'équipe depuis ses débuts sur le banc. Pour un entraîneur novice, héritant de la gestion d'un effectif en cours de saison, la tâche n'était pas si simple.

De nombreuses espérances pour Zinédine Zidane

Seulement, dans ce championnat espagnol se restreignant souvent à deux ou trois équipes de tête (et notamment depuis le sacre de Diego Simeone avec l'Atlético de Madrid en 2014), le Real Madrid n'a pas de points, ni de temps, à perdre.

Publicité

Alors que la MSN - le trio d'attaquant du FC Barcelone, Messi, Suarez, Neymar, apportent une avalanche de buts, les madrilènes peinent à exercer le même rythme en ce début de saison. Ni Gareth Bale (3 buts), ni Cristiano Ronaldo (1 but), ni Karim Benzema (2 buts) n'exerce pour le moment la même pression dans la surface adverse en Liga. Cependant, la saison risque d'être une nouvelle fois assez longue et l'ex-champion du monde 1998 aura, manifestement, beaucoup d'autres occasions pour illustrer son potentiel d'entraîneur.

 

  #Football