En clôture de la 9ème journée de #Ligue 1, l’#OM recevait Metz pour ce qui constituait le 2369ème match de Marseille dans l’élite du #Football français, nouveau record battu. Cette rencontre était également la dernière sous l’ère Dreyfus, qui aura duré 20 ans, puisque le club sera vendu officiellement ce lundi 17 octobre à l’homme d’affaire Américain Franck MC Court. Côté terrain, Franck Passi enregistrait le retour de Lassana Diarra qui retrouvait son brassard de capitaine. Les Lorrains, eux, se déplaçaient au vélodrome après avoir reçu une gifle (7-0) à domicile par l’AS Monaco. Au classement, les phocéens sont à la traine avec seulement 9 points en 8 journées.

Publicité
Publicité

De son côté, en cas de succès, Metz pouvait se hisser à la 5ème place. Monsieur Miguelgorry donnait le coup d’envoi. Et c’est l’ancien messin Bouna Sarr qui lançait les hostilités dès la 7ème minute avec une frappe des 20 mètres qui flirte avec le montant gauche de Didillon. Les marseillais ont bien pris conscience de leur situation comptable au classement et Gomis à la réception d’un corner vient récompenser un bon début de match de l’OM (1-0). Marseille lance bien sa rencontre et multiplie les bons enchainements grâce notamment au remuant Njie. Les Messins jouent portant crânement leur chance offensivement mais manquent de réussite. A la demi-heure, Erding ne peut ajuster sa frappe face à la sortie rapide de Pelé. La pause arrive à point nommé pour une équipe marseillaise pas toujours très sereine défensivement, mais qui fait face à une équipe de Metz maladroite (1 tir cadré sur 6 tentatives).

Publicité

Marseille tremble en seconde mi-temps

La seconde période repart sur les mêmes bases mais l'OM n'arrive pas à inscrire ce deuxième but qui lui permettrait de se rassurer et de souffler face à des Messins trop peu réalistes sur leurs phases offensives et qui mériteraient sans doute mieux. A 20 minutes de la fin, l’OM se procure une double occasion, d’abord par Gomis qui bute sur Didillon, lequel s’interpose encore devant Thauvin dans la foulée et permet aux grenats de garder espoir. L’OM ne se met toujours pas à l’abri et pourrait bien le regretter. A 2 minutes du terme, après un centre du messin Sarr, Sakai est à deux doigts de tromper son propre gardien mais l’intervention du japonais ne fait que frôler le poteau de Pelé. Metz se fait de plus en plus pressant, Mandjeck trouve le petit filet extérieur d’une tête bien sentie. Marseille souffre mais ne rompt pas. L’arbitre siffle la fin du match et grâce à cette victoire, Marseille remonte à la 12ème place du classement, à un point de son adversaire du soir.

Lors de la prochaine journée, l'OM se rendra au Parc des Princes pour le classico, en attendant l'arrivée de Campos