Toulouse-Lyon. La rencontre avait des allures de match des extrêmes. D'un côté des Toulousains invaincus à domicile cette saison, et de l'autre des Lyonnais qui restaient sur 5 défaites lors de leurs six derniers matches. Ce sont pourtant les Rhodaniens qui se sont imposés sur la pelouse (2-1). Comme souvent les Lyonnais rentrent bien dans leur partie, et prennent les devants dès la 16ème minute, avec un pénalty de l'inévitable Alexandre Lacazette. Mais dix minutes après l'ouverture du score, les hommes de Bruno Génesio voient resurgir les vieux démons avec l'égalisation de Christopher Jullien. Si le but du défenseur toulousain est fort joli, il est aussi symptomatique d'une équipe peu en confiance.

Publicité
Publicité

Jullien est totalement lâché au marquage par Corentin Tolisso, et a tout le temps d'ajuster Lopes. Complètement pris par le pressing toulousain, Lyon n'arrive pas à enchaîner trois passes jusqu'à la mi-temps. Les coéquipiers de Maxime Gonalons sont tout heureux de rentrer sur un score de parité à la pause.

Rafael expulsé avant l'heure de jeu

Le second acte repart sur les mêmes bases que le premier, avec une emprise totale des hommes de Pascal Dupraz sur la partie. Mais c'est contre le court de jeu et sur leur seule occasion en deuxième mi-temps que l'#OL prend l'avantage. Après une récupération haute, Tolisso lance Lacazette qui crochète Lafont et marque. Joie de courte durée pour les visiteurs, le deuxième avertissement de Rafael est synonyme d'expulsion. Lyon, incapable de tuer les rencontres ces derniers temps, doit finir le match à dix.

Publicité

Durant les trente dernières minutes, ce sont les Toulousains qui vont monopoliser le ballon. Malgré la ferveur d'un public à la hauteur d'une partie à grande intensité, Toulouse ne trouve pas la faille et doit s'incliner. La deuxième défaite de Dupraz au Stadium depuis qu'il a repris en main les Violets en mars dernier, c'était déjà face à l'OL. Les Toulousains pourront pester auprès de M. Millot, peu inspiré tout au long de la rencontre. Il oublie un pénalty pour les Haut-Garonnais en fin de partie, suite à une faute évidente sur Braithwaite dans la surface lyonnaise.

Génesio toujours en sursis ?

Il n'en reste pas moins que ce doublé de Lacazette fait les affaires de Bruno Génesio. Grâce aux trois points de la victoire, l'entraîneur lyonnais se retrouve moins en danger. De plus, ces choix forts au début de la rencontre ont semble-t-il payer. Exit Mapou ou Nkoulou, la charnière centrale était composée de Mammana et Diakhaby. Surtout Génesio avait décidé de repasser en 4-4-2, une manière de mieux équilibrer l'équipe notamment au plan défensif.

Publicité

Si tout n'a pas été parfait, il est vrai que les Lyonnais ont beaucoup moins concédé d'occasions que lors de leurs derniers matches. Ils ont fait preuve d'une grande solidarité après l'expulsion de Rafael aidée par les choix de leur entraîneur. Reste à savoir si cette victoire n'était pas qu'un sursaut, ou un match fondateur pour la suite de la saison lyonnaise.  #Football #Ligue 1