Ce 90ème classico de l'histoire est attendu comme celui du renouveau. L'Olympique de Marseille vient d'entrer dans une nouvelle ère de son histoire cette semaine. Franck McCourt, l'homme d'affaires américain a pris officiellement les commandes du club de l'élite le plus capé du #Football français.

L'OM, club le plus capé de la L1

L'ère Robert Louis Dreyfus se termine en effet sur un record : en affrontant Metz dimanche dernier (9ème journée, victoire 1-0), l'#OM participait à son 2 369ème match de 1ère division et dépassait d'une longueur Sochaux. Pas de quoi cependant égayer cette fin de règne. Si le club phocéen était déjà recordman du nombre de saisons au plus haut niveau (67) au début de cette édition 2016/2017, il est cantonné au milieu de tableau, loin des moments plus glorieux de son histoire.

Publicité
Publicité

Les choses n'avaient toutefois pas mieux commencé : quand le patron d'Adidas, Robert Louis-Dreyfus était devenu actionnaire principal du club en décembre 1996, l'#OM, tout juste promu, avait terminé la saison à la 11ème place. Mais il était resté invaincu face au #PSG.

0-0 au Parc au match aller, à l'occasion duquel les ultras parisiens avaient battu le record du plus grand maillot géant déployé en tribune. 1-0 au Vélodrome quelques mois plus tard, pour ce qui était alors le premier "classique" de l'ère RLD. Un exploit face au grand #PSG des Bernard Lama, Rai et Leonardo qui allait remporter la C2 cette année-là.

L'OM bat le PSG à chaque changement de propriétaire

Si elle semble plus terne comparée à la glorieuse époque Tapie, avec un seul titre de champion de L1 en 2010, l'ère RLD aura tout de même vu l'OM sur le podium quasiment une saison sur deux.

Publicité

Il faut aussi ajouter les trois victoires en Coupe de la Ligue, les trois finales de Coupe de France et les deux finales de C3.

Reste que le club n'a pas remporté le moindre titre depuis le départ de Didier Deschamps en 2012 et reste sur une saison calamiteuse. Le stade est loin de connaître l'affluence d'il y a quelques saisons et l'effectif s'appauvrit chaque année, les quelques joueurs de talent étant vendus pour renflouer les caisses, chaque année en déficit.

Et la milliardaire Margarita Louis-Dreyfus, veuve de l'ancien patron d'Adidas Robert Louis-Dreyfus, actionnaire principal depuis 1996, ne comptait plus investir à perte dans le club. Oui, il était temps de passer la main et Franck McCourt, le repreneur controversé, a donné quelques gages de sérieux en mettant notamment Rudi Garcia aux commandes de l'équipe première.

Difficile de croire que cela suffira à vaincre l'ogre parisien, mais l'esprit de cet OM 1996 et du début d'ère RLD pourrait bien accompagner celle de l'ère McCourt. L'OM n'a plus gagné contre le PSG depuis le 27 novembre 2011. C'était là aussi un changement d'ère : le premier match des Qataris à la tête de l'équipe parisienne.