Saison terminée pour le tennisman Nick Kyrgios. La commission de discipline de l’ATP a décidé de suspendre le joueur australien pour une durée de 8 semaines à partir du 17 octobre. Son comportement anti-sportif lui a été reproché lors du premier tour du tournoi de Shangaï la semaine dernière, remporté par l’écossais Andy Murray. Le jeune talent a tout simplement refusé le combat face à son adversaire Mischa Zverev au 2nd tour et insulté un spectateur dans les gradins qui lui reprochait son manque d’investissement.

Le 14ème joueur mondial a donc au final écopé d’une amende de 25.000 dollars en plus de sa suspension. Après une enquête et le revisionnage complet du match, l’ATP a souligné « une conduite contraire à l’intégrité du jeu » de la part de Kyrgios.

Publicité
Publicité

Un nouveau faux-pas pour le joueur connu sur le circuit pour ses dérapages. Il avait déjà tenu des propos déplacés à l'encontre de Stan Wawrinka lors d'un match contre lui pendant l’Open du Canada. Un caractère difficile donc qui lui a jusqu’à présent joué des tours à plusieurs reprises, et l’empêche de devenir un cador du circuit, et d’éventuellement intégrer durablement le top 10.

Un coup d’arrêt dans une jeune carrière

Même si ses chances d’y parvenir étaient minces, le natif de Canberra tire donc un trait sur les Masters de Londres, car il ne fera pas partie des 8 meilleurs au classement ATP annuel, et cela même si sa suspension est allégée. Le joueur a en effet accepté la demande de l’ATP et de la fédération Australienne de consulter un psychologue du sport. Une rencontre qui pourrait lui permettre de faire passer sa suspension de 8 à 3 semaines.

Publicité

En attendant, le tennisman aura le temps de préparer la saison 2017, sur laquelle il se sait attendu, tout comme Roger Federer, dont le retour est prévu début 2017.

Nick Kyrgios est, à 21 ans, considéré par beaucoup comme un jeune joueur très prometteur. S’il souhaite atteindre les sommets et le niveau de ses adversaires, il lui faudra malgré tout encore progresser sur, et en dehors du terrain. Un challenge qu’il se dit prêt à relever : « Je comprends et respecte la décision prise par l'ATP et je vais utiliser ce temps pour m'améliorer (…) Je suis vraiment désolé et je suis impatient d'y retourner en 2017 ».

#NickKyrgios #Sanction #Tennis