C'est l'histoire d'un combat. Celui du champion du monde des poids lourds 2015 (WBO, WBA, IBF) #Tyson Fury. Son adversaire, #Wladimir Klitschko, plus de 110 kilos, attendait sa revanche avec impatience. En #Boxe - et plus généralement en sport de combat - une revanche suscite souvent beaucoup d'attentes car il s'agit de montrer plus de volonté, d'acharnement, de jouer le tout pour le tout. Le côté spectaculaire est souvent attendu et le boxeur perdant deux fois contre le même adversaire peut nourrir plus que des regrets ou des frustrations.

Cocaïne et information troublante

L'annonce de la retraite du britannique sur twitter était précédée par l'information d'un résultat positif à la cocaïne issu d'un contrôle antidopage aléatoire d'après "Le Parisien".

Publicité
Publicité

Ce contrôle, réalisé le 22 septembre via un test urinaire, ne semblait pourtant pas perturbé le boxeur - surnommé "Gypsy King" ou "The Furious One" - adepte de photomontages. Sur les réseaux sociaux, il dédramatisait l'issue de ce contrôle positif. Pourtant, le résultat des analyses peut entraîner un retrait de ses titres de champion du monde poids lourds. Officiellement, le second combat contre le kazakh de 40 ans a dû être reporté au 29 octobre à cause du forfait de Tyson Fury, cousin d'Andy Lee l'ancien champion du monde dans la catégorie poids moyen. La victoire du géant britannique - dépassant les 2 mètres - avait été synonyme de titre mondial en 2015. Ce combat avait, également, été reporté plusieurs fois à cause de blessures.

Tyson Fury remettra finalement le couvert

Tout aussi exalté Tyson Fury a, trois heures après l'annonce de sa retraite, tenter d'expliquer sur twitter que c'était une blague. Il explique qu'il veut montrer comment se comportent les médias.

Publicité

Finalement, celui qui se décrit comme un "guerrier", fait passer le message plutôt clair qu'il sera bel et bien présent "bientôt", une fois remis de ses pépins physiques, afin de défendre son titre. Son duel psychologique contre Wladimir Klitschko, prévu à Manchester dans l'optique d'une confrontation le 29 octobre, peut alors commencer