Beaucoup d'observateurs parlent de continuité en évoquant la nouvelle liste de Didier Deschamps pour le match de ce soir face à la Suède, à juste titre. Malgré tout, les modifications apportées dans la semaine en raison des blessures engendrent quelques interrogations. Dans sa liste initiale, le sélectionneur a convoqué Adrien Rabiot, symbole de l'avenir de l'équipe de France, mais également le vieux soldat de 35 ans Patrice Évra. Un choix qui vient nuancer cette volonté de renouvellement. Cette semaine, les blessures ont perturbé la préparation des Bleus. Pour pallier celle de Samuel Umtiti, c'est Eliaquim Mangala qui a été rappelé, alors qu'on s'attendait plutôt à Aymeric Laporte. On peut alors penser que Deschamps a préféré jouer la carte de l'expérience.

Publicité
Publicité

Mangala et Évra ont disputé l'Euro et sont donc en mesure d'affronter la pression d'une rencontre au sommet face à la Suède. Mais le lendemain, avec la venue de Thomas Lemar en lieu et place de Kingsley Coman, cette hypothèse ne tient plus. En effet, le Monégasque, qui n'a jamais été appelé chez les Bleus, incarne bien le "projet 2018" et prouve que l'âge n'est pas une barrière. Martial (et Lacazette ?) en difficulté, Deschamps a donc décidé de faire venir un petit nouveau, qui il est vrai brille avec son club depuis le début de la saison.. Il faut dire aussi que peu de joueurs "confirmés" peuvent postuler à ce poste en équipe de France.

Le "cas" Laporte

Après cette semaine pleine de rebondissements, les interrogations se portent donc sur deux joueurs : Aymeric Laporte et Lucas Digne.

Publicité

Pour le premier, ça devient même assez problématique. Impeccable avec Bilbao, le joueur a déjà manifesté plusieurs fois son agacement face à l'intérêt limité qui lui porte Deschamps. L'Espagne le drague publiquement (possible double nationalité) mais le joueur a confirmé sa volonté de porter les couleurs de l'équipe de France. Présent dans la dernière liste début octobre, il reste cette fois sur la touche. À moins d'une défaillance physique ou éventuelle blessure, il faut croire que Didier Deschamps estime à l'heure actuelle que les performances d'Adil Rami et d'Eliaquim Mangala sont supérieures à celles du Basque. Derrière les indiscutables Varane-Koscielny-Umtiti, Laporte se retrouve donc sixième (au mieux) dans la hiérarchie des défenseurs centraux.

Évra ne peut pas être remplaçant ?

En conférence de presse, le sélectionneur n'a pas eu à s'expliquer sur ce choix. Il a juste rappelé que seul le critère "performance" comptait à ses yeux. Mais dans ce cas, Lucas Digne devrait être titulaire ce soir.

Publicité

Avec la blessure du numéro 1 Kurzawa, c'est le numéro 2 qui devrait logiquement rentrer en action. Pourtant, c'est la revenant Évra qui est annoncé titulaire. On imagine que cette "exception" pourrait tout de même être perçue comme une marque de défiance par le joueur du Barca, régulièrement utilisé par Luis Enrique depuis le début de la saison. Encore une fois, le pragmatique Deschamps a fait ses choix. Le "critère performance", mis en avant toute la semaine, connaît donc quelques limites, mais le sélectionneur assume. Nous verrons comment la situation évoluera dans les prochains mois pour les principaux intéressés (Laporte et Digne). Une chose est sûre, la route qui mène à 2018 est encore longue... #Football #AS Monaco #Equipe de France