L'année 2016 restera comme l'une des plus positives pour Didier Deschamps. Après un Euro réussi et une campagne de qualification pour l'instant maîtrisée, le Basque a su gérer les problèmes, sportifs ou non, liés aux joueurs. En 2017, il va devoir façonner son groupe dans l'optique du prochain Mondial 2018 en Russie. Au vu des deux dernières rencontres des Bleus et en prenant en compte des événements de l'année écoulée, le sélectionneur va devoir gérer certains paramètres.

Benzema

Doit-on s'attendre à un retour en sélection de l'avant-centre du Real Madrid ? La question se pose(ra) inévitablement. Pour certains, nous aurions gagné l'Euro avec lui, nous n'aurions pas passé le premier tour pour d'autres.

Publicité
Publicité

Une chose est sûre, Deschamps ne le convoquera pas tant que l'affaire (de la sexe tape) ne sera pas jugée. Rappelons également que les déclarations virulentes de l'attaquant concernant son sélectionneur et "la partie raciste de la France", ont laissé des traces. Des propos très durs et qui, à 9 jours du début de l'Euro, auraient pu avoir des conséquences désastreuses sur le travail des Bleus, mais également à l'échelle nationale en raison des tensions et du contexte de l'époque. On risque donc d'entendre régulièrement le nom de Benzema en 2017.

Giroud ou Gameiro

Olivier Giroud a réalisé une très bonne saison sous le maillot bleu. D'abord sifflé, il a su répondre sur le terrain, en enchaînant les buts, notamment avant l'Euro. Il a eu un rôle très important dans le parcours de l'Équipe de France, et fait taire les critiques.

Publicité

Seulement, depuis le début de la saison, il joue peu avec son club d'Arsenal. De son côté, Kévin Gameiro s'installe tout doucement à la pointe de l'attaque de l'Atletico Madrid, en compagnie d'un certain Antoine Griezmann. Si la situation perdure début 2017, il y aura matière à s'interroger pour Deschamps.

Kanté est impressionnant

Si peu de joueurs ont marqué des points pendant la dernière rencontre des Bleus face à la Côte d'Ivoire, N'golo Kanté a lui été le meilleur joueur sur le terrain. Ses performances (en club et en sélection) impressionnent, alors que Pogba tarde à justifier le prix de son transfert avec Manchester United et que le statut de Matuidi vacille au PSG. Le milieu de Chelsea, encensé par toute l'Angleterre, pourrait donc bien venir bousculer la hiérarchie en 2017.

L'intégration des latéraux

La charnière centrale aura été le problème majeur de l'équipe de France pendant de nombreuses années. La doublette Koscielny-Varanne fait désormais l'unanimité, et la qualité des candidats au poste est plutôt rassurante (Umtiti, Rami, Laporte, Mangala...).

Publicité

Deschamps cherche désormais la bonne formule au niveau des latéraux. La succession de Patrice Évra (35 ans) à gauche, et certainement de Bacary Sagna (33 ans) amène des joueurs comme Kurzawa, Digne, Sidibé et Corchia sur le devant de la scène. Mais cette jeunesse ne semble pas convaincre le sélectionneur pour l'instant, puisqu'il a par exemple rappelé et titularisé Évra face à la Suède, tout en constatant la fébrilité de Sidibé.

Malgré ces quelques interrogations, l'année 2017 se présente plutôt bien. Il faut saluer le travail du sélectionneur qui a, depuis son arrivée, su gérer les dossiers chauds et réconcilier progressivement les Bleus avec le public. Après le traumatisme engendré par le scandale de Knysna en 2010, ce n'était pas mince affaire. L'Euro 2016, réussi malgré tout, représente une bonne base de travail pour l'avenir, et les résultats sont là. La confiance est donc de mise ! #Football #Equipe de France