C'est devenu une habitude... Pour une certaine catégorie de joueurs, avec certains clubs, prolonger un contrat fait partie du quotidien. Il y a quelques jours, on apprenait que #Cristiano Ronaldo venait (encore) de signer un nouveau bail de 5 ans au Real Madrid, avec bien entendu le salaire qui va avec. Seulement, à 31 ans, le Portugais commence à entrevoir "la fin" et vient sans doute d'obtenir l'un des derniers "jackpot" de sa carrière Madrilène. En effet, les stars ne sont pas éternelles et après la trentaine, il vaut mieux "se blinder" sur le long terme. En 2021, il aura 36 ans et pourra donc aller voir à ce moment-là ce qui se passe en Chine ou aux États-Unis.

Publicité
Publicité

Bref, le quadruple ballon d'or vient donc d'assurer ses arrières avec la maison blanche, au cas où (blessures etc...). Mais s'il garde un haut niveau de performances, ses agents pourraient bien encore frapper à la porte de Florentino Pérez dans quelque temps.

Rivaux sur tous les plans

En général, lorsque CR7 prolonge au Real, Messi et Barcelone se tiennent au courant. La rivalité entre les deux joueurs existe aussi au niveau des finances, et quand l'un obtient 10, l'autre veut 11, au moins. De plus, l'Argentin possède un avantage non négligeable sur son concurrent, à savoir 2 ans de moins. Les exigences sont donc plus élevées, mais loin d'être insurmontables pour le Barça qui allonge la monnaie à chaque fois, sans problème. Difficile d'ailleurs d'imaginer une séparation dans l'immédiat entre les deux parties.

Publicité

Alors pourquoi Messi refuse-t-il de signer ? Pour mieux négocier ?

Neymar, Ronaldo, le fisc...

Liée à son club formateur jusqu'en 2018, la Pulga a donc choisi de jouer la montre pour faire monter les enchères. À l'aube de la trentaine, il va sans doute viser un contrat-record, à l'instar de son homologue du Real. Cet été, son pote Neymar a lui aussi fait gonfler le chèque, en se mettant en contact avec le PSG par exemple, qui était prêt à lui offrir la lune (ou presque...). Un élément de plus pour l'entourage de Messi, qui ne fera pas de cadeaux. Réputés dur en affaires, les représentants du numéro 10 vont également se servir des problèmes judiciaires du joueur comme argument. En déclarant à la presse qu'il songe à quitter le pays en raison du supposé harcèlement exercé par le fisc Espagnol à son égard, Messi met donc la pression sur les dirigeants du Barça, qui devront régler la facture. Il ne laisse rien au hasard, et va étudier tous ces paramètres pour obtenir un maximum.

Le foot business

En effet, on voit mal l'Argentin quitter la Catalogne à 29 ans.

Publicité

Même si d'autres clubs sont capables de l'accueillir et de satisfaire ses moindres désirs (City, PSG etc...), rappelons que Barcelone est sans doute le meilleur club du monde à l'heure actuelle, et qu'il a les moyens de ses ambitions. Un utopique retour en Argentine, un hypothétique départ en retraite ou encore un possible aller simple vers une destination exotique et paradisiaque (États-Unis, Chine, Qatar...) ne semblent pas être des options crédibles pour le quintuple ballon d'or, en tout cas pour l'instant...

Pas d'inquiétudes donc pour les fans du Barça, Lionel Messi devrait bientôt poser tout sourire pour une séance photo, en serrant la main de son président et en annonçant avoir trouvé un accord avec les dirigeants catalans pour prolonger son contrat. C'est juste une histoire de chiffres... #Football #FC Barcelone