Il y a un an et un jour, Frédéric Antonetti débarquait dans le nord pour remplacer Hervé Renard, remercié par le président Michel Seydoux. Il faut croire que les automnes sont rudes à Lille, puisque c'est au tour du Corse de payer les mauvais résultats du club depuis le début de la saison. Même si la décision n'est pas forcément surprenante, c'est plutôt le timing qui interpelle, en raison de la situation actuelle du club, en passe d'être vendu. Qui commande ? Seydoux a-t-il encore son mot à dire ? Le départ d'Antonetti était-il déjà acté ?...

Prolongé en septembre, viré en novembre

Au mois de septembre, le mariage Antonetti/Seydoux semble être parti pour durer.

Publicité
Publicité

Le technicien corse, qui a réalisé une remontée fantastique la saison précédente, avec une cinquième place au final, a séduit le président, qui le prolonge jusqu'en 2020. Mais en octobre, coup de théâtre. On apprend que Gérard Lopez est entré en négociation avec Seydoux pour le rachat du club. Le riche homme d'affaires, d'abord annoncé à l'OM, arrive donc dans le nord avec de grandes ambitions et la ferme intention de reprendre le LOSC avant la fin de l'année. Une décision surprenante, surtout pour Antonetti, fraîchement prolongé...

Dès cette annonce, le Corse comprend que son séjour chez les Ch'tis risque d'être plus court que prévu. Son avenir s'assombrit encore plus quand on apprend l'arrivée de Luis Campos dans le projet, quelques jours plus tard. Y a-t-il une relation de cause à effet entre ces annonces et les résultats catastrophiques du club cette saison ? Peut-être, même si l'élimination du LOSC en Europa League face aux modestes Azerbaïdjanais de Qabala et les quatre défaites consécutives du mois de septembre étaient antérieures à tout ça.

Publicité

Quoi qu'il en soit, Lille végète en bas de classement et la situation est devenue très préoccupante. Samedi soir, après une nouvelle contre-performance à domicile face à Lyon, avec la présence de Lopez dans les tribunes, on pense encore qu'Antonetti sera débarqué dès la prise du pouvoir officielle de l'homme d'affaires, qui ne saurait tarder. C'est donc une petite surprise de le voir quitter ses fonctions cette semaine, alors que Seydoux est toujours en place. Difficile également de penser à une démission du Corse, qui n'est pas du genre à baisser les bras, même s'il est vrai que le climat était devenu... "pesant".

Un départ négocié avec Lopez ?

Tous les scénarios sont possibles, mais on peut penser que la doublette Lopez/Campos est déjà au travail du côté de Lille. Ils ont certainement pris officieusement la décision d'accélérer le départ d'Antonetti face à l'urgence de la situation (19ème de #Ligue 1 avec 10 points), n'étant pas venu dans ce club pour jouer la montée en L2 l'année prochaine.

Publicité

Le technicien, en difficulté et n'ayant aucune illusion sur son futur, a validé la proposition (sans s'asseoir sur les années de contrat restantes...). Seydoux lui, attend patiemment la date officielle de la vente.

Patrick Collot assurera l'intérim en attendant la nomination d'un futur entraîneur. L'attente ne devrait pas être trop longue, car Luis Campos a sans doute activé ses réseaux dès son arrivée... #Football #Lille sport