Un peu plus de quatre mois après son arrivée sur le banc mythique de #Manchester United, ##José Mourinho connait une crise de résultats inhabituels. De son coté Zlatan peine à retrouver sa meilleure forme physique. Annoncé comme le duo gagnant des Red Devils cette saison, les deux hommes aux destins liés sauront ils remonter la pente et mettre Manchester United en haut du classement?

Une arrivée en grande pompe

Nommé le 27 mai 2016 à la tête du club mancunien en remplacement du hollandais Louis Van Gaal, Mourinho annonce très vite la couleur. Il souhaite redonner à United le rayonnement qui était le sien il y a encore quelques années.

Publicité
Publicité

Un effectif conséquent avec de nombreux internationaux, budget "no limit" et surtout les pleins pouvoirs sur le sportif. Tels étaient les conditions de son arrivée. On a connu plus complexe comme arrivée dans un club aussi légendaire que Manchester United.

Le choix Zlatan

Premier choix du technicien portugais, le recrutement de l'attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic. Le buteur suédois souhaitait un dernier gros défi ainsi qu'un contrat lucratif. United et Mourinho lui offraient les garanties sportives et financières. Les deux hommes se connaissaient car ils s'étaient côtoyés par le passé à l'Inter Milan. Bref, tout semblait parfait pour que ce ticket soit gagnant. Sur le papier bien sur. Et sur le terrain ?

Des débuts presque parfaits

Les premiers matchs furent un succès mitigé. Sur les 6 premiers matchs de la saison, Manchester totalisait 4 victoires et 2 défaites.

Publicité

Ibra, lui, faisait le boulot avec 6 buts en autant de rencontres disputées. Titulaire indiscutable à la pointe de l'attaque avec un schéma de jeu qui mise tout sur son physique, Zlatan se régalait. Cependant, le derby face à City allait doucher certains espoirs. Face au club dirigé par l'ennemi commun de Mourinho et Zlatan en l'occurrence Pep Guardiola, United s'inclinait 1-2 avec certes un but du suédois mais surtout une prestation indigeste de la part des Red Devils.

Des tâtonnements tactiques

Cette défaite est un tournant dans le début de saison de United. Depuis, le jeu développé est plus calculateur, moins spontané et donc par conséquent moins offensif. La preuve en chiffres avec notamment des défaites à Feyenoord et Fenerbahçe en Europa League ou le carton 4-0 encaissé sur le terrain de Chelsea il y a deux semaines. La thèse selon laquelle Mourinho prend de moins en moins de risques dans ses compositions de départ ou dans les consignes demandées prend de plus en plus forme avec les résultats récents qui font pointer Manchester United à la ...8ème place avec déjà 8 points de retard sur le trio leader City, Arsenal et Liverpool.

Publicité

Et ##Zlatan Ibrahimovic dans tout ça ?

Un rendement plus qu'insuffisant 

Une fois la belle période initiale achevée, Ibrahimovic a commencé à connaitre une lente baisse de forme. Moins décisif et surtout plus prévisible, il n'a pas le coup de rein qui faisait sa force il y a encore quelques semaines. Le bilan statistique l'atteste avec la médiocre série en cours (2 buts sur les 10 derniers matchs de #Manchester United). Certains observateurs raillent son coté pataud et son incapacité à réellement être décisif sur le terrain. Dans un pays qui consomme du foot à l'excès, les moindre faits et gestes sont susceptibles à polémique et la dernière altercation de Zlatan face aux turcs de Fenerbahçe et plus particulièrement le joueur Simon Kjaer ne va pas arranger ses affaires personnelles...

Si la situation peut encore évoluer favorablement pour José Mourinho et Zlatan Ibrahimovic, il va falloir un changement tactique pour le premier et une efficacité retrouvée pour le second. Mais quand on sait que si le premier (Mourinho) doit effectuer un changement tactique salutaire à sa formation, il sera très vraisemblablement au détriment de Zlatan. Lequel perdait sa place de titulaire au poste d'avant-centre. Des destins liés jusqu'au bout. Pour le meilleur et pour le pire...