La victoire n'efface pas tout. En s'imposant sur un écart minimal d'un but, les hommes de Bruno Génésio ont certes remporté trois points importants. Mais le contenu entrevu laisse perplexe sur le véritable niveau actuel de l'OL de Jean-Miche Aulas.

Depuis le début de saison, l'Olympique Lyonnais peine à développer le jeu spectaculaire de la fin de saison dernière. Le retour de Fekir dans l'équipe type, le mercato en demi-teinte, le départ d'Umtiti voire la méforme de Gonalons sont les premières causes à ce démarrage poussif. Personne ne doute de la valeur de Fekir cependant. Lors de la meilleure période lyonnaise de 2016, le meneur de jeu était blessé.

Publicité
Publicité

Un certain équilibre tactique était trouvé. Obligé de trouver la bonne formule, le coach Genesio tâtonne encore sur la meilleure place à accorder à Fekir. Un problème de riches en quelque sorte, mais un problème tout de même... Le mercato n'a pas été une réussite. Loin de là. Lacazette n'a pas de remplaçant naturel. Nkoulou est loin du niveau d'Umtiti parti au Barça. Valbuena est resté et son cas n'a véritablement jamais été solutionné. Le niveau des latéraux est faible pour ne pas dire médiocre. Gonalons est à la recherche de son meilleur niveau. Lent, nerveux et manquant de lucidité, le capitaine lyonnais semble hors de forme. Samedi, face à un adversaire modeste qui a été réduit à 10 puis 9, l'#OL a particulièrement eu du mal pour forcer la décision. Si Lacazette a une nouvelle fois marqué (10ème but en 12 rencontres de #Ligue 1), les supporters présents ont eu peur jusqu'au bout du temps additionnel.

Publicité

Quelles solutions pour l'OL ?

Niveau comptable, l'OL compte 19 points, et se situe à 7 points de la zone Ligue des Champions. Pas largué, mais en retard. En coupe d'Europe, le bilan est mitigé avec 4 points en 4 rencontres. SI la qualification en Europa League est une certitude, aller chercher un billet pour les 8èmes de finale de la Champions League parait impossible. Tout le monde au club s'accorde à dire que Genesio est l'homme de la situation, en commençant par Jean-Michel Aulas. Si on peut légitimement douter de l'intérêt à maintenir en poste un coach toujours à la recherche du meilleur équilibre près de 5 mois après le début de la saison, malgré tout, il y a encore du positif et des raisons d'y croire pour les supporters de l'OL. Fekir devrait retrouver son meilleur niveau dans les semaines à venir. Lacazette reste l'un des meilleurs buteurs de Ligue 1. Tolisso progresse de match en match. Jallet devrait revenir dans les prochains jours. Enfin, le mercato d'hiver permettra peut-être de corriger les manques à certains postes.

Publicité

Il est encore possible de sauver la saison. En revanche, passer un cap significatif dans la progression du club au niveau européen comme le laissait suggérer le président Aulas relève du miracle désormais. 21 points sont à distribuer d'ici la trève hivernale. Suffisant pour rattraper une partie du retard accumulé. Prêt à entamer une remontada ou à continuer la chute ? La parole est à l'OL...

Les buts en vidéo

#Football