L'#Arsenal de l'entraineur français Arsène Wenger n'a toujours pas battu Mourinho en Premier League et visiblement cela n'arrivera pas non plus en 2016. Le choc opposant les frères ennemis, en ouverture de cette 12ème journée de Premier League, s'est finalement soldé sur un match nul 1-1. À nouveau remplaçant, Olivier Giroud à répondu de la tête dans les dernières minutes du temps réglementaire (89e) à l'ouverture du score de #Manchester United par l'intermédiaire de Juan Mata de l'intérieur du pied gauche (69e).

On s'attendait à un match très ouvert pour le choc de ce samedi en Angleterre et à l'image du résultat (1-1), le match a été plutôt décevant dans l'ensemble.

Publicité
Publicité

En l'absence de Zlatan Ibrahimovic (suspendu) et d'un Wayne Rooney sur le banc, les joueurs du Special One ont laissé le jeu aux joueurs d'Arsenal qui n'ont pas fait grand chose du ballon. En effet, malgré la possession du ballon à leur avantage les gunners ont éprouvé de réels difficulté à inquiéter le portier mancunien. L’incroyable occasion manquée de la tête à trois mètres du but par Alexis Sanchez (7e) est la seule action dangereuse avant l’égalisation du français.

Un pénalty non sifflé et des occasions vendangées

En dépit de l’absence de nombreux joueurs, les red devils ont profité des faiblesses de leur adversaire pour se montrer les plus dangereux, notamment en première période. Petr Cech a ainsi du s’imposer à deux reprises sur des tentatives de Mata (37e) et de Martial (41e). Un éventuel pénalty non sifflé sur Valencia (35e) suite à un contact suspicieux avec Monreal aurait même pu punir les joueurs d’arsenal dans le premier acte.

Publicité

Le second acte était beaucoup plus entraînant et la sortie de Martial (63e) au profit de Rooney a permis de rééquilibrer l’équipe de Manchester qui s’est montrée encore plus dangereuse. Méritée, l’ouverture du score est d’ailleurs intervenue six minutes plus tard. Profitant d’un débordement de Paul Pogba, encore une fois à la hauteur, Herrera a trouvé au bout de son centre Mata, isolé dans la surface de la réparation, qui n’a eu plus qu’à ajuster Petre Cech de l’intérieur du pied gauche. Les mancuniens ont même manqué de faire le break sur une tête de Rojo (80e). L’entrée en jeu d’Olivier Giroud (73e) aura donc été décisive, puisque l’attaquant français permet au gunners d’arracher le point du match nul en égalisant de la tête (89e) en prenant le dessus sur la défense adverse.

Un match nul synonyme de victoire pour Arsène Wenger face à son grand rival et qui permet également à Arsenal de rester dans la course au titre. #Football