Grand habitué du "Big Four" #Arsenal semble bien parti cette saison pour réitérer l'exploit de 2004, trois raisons qui font que les gunners pourraient bien remporter la barclay #Premier League cette saison.

Actuellement sur le podium au classement de la Premier league, les hommes d'Arsène Wenger comptent un parcours quasi sans fautes : en onze journées, une seule défaite (face à Liverpool lors de la première journée de championnat, une défaite 3 buts à 4), sept victoires avec 24 buts marqués contre seulement 11 encaissés qui les placent troisième ex aequo avec Manchester City qui les précèdent à la différence de buts.

En ligue des champions, les coéquipiers d'Olivier Giroud ont hérité d'un groupe plutôt clément en Chmpion's league.

Publicité
Publicité

Pour rappel, le groupe A est constitué du Paris Saint Germain, du FC Basel ainsi que de Ludogorets. Une tache qui s'est avérée simple pour les gunners puisqu'ils sont premiers du groupe avec 10 points. Bien que le club soit connu pour ne pas dépasser les quarts de final de la compétition européenne, les victoires enchaînées sont à mettre en parallèle avec le parcours en BPL.

La jeunesse : éternelle clé du club

C'est devenu une habitude : Arsenal place sa confiance sur des joueurs jeunes parfois inconnus du grand public ou tout droit sortis de centres de formation. Héctor Bellerin en est l'exemple type ; formé au FC Barcelone, il est arrivé en Angleterre en 2011 après avoir quitté la Masia qui n'avait, semble-t-il, pas laissé sa chance au joueur espagnol. Aujourd'hui agé de tout juste 21 ans, Bellerin est l'un des meilleurs défenseurs du championnat par ailleurs inclus dans l'équipe type de Premier League en fin de saison.

Publicité

D'autres jeunes joueurs comme Alex Oxlade Chamberlain (23 ans) ou Alex Iwobi (20 ans) neveu du célèbre Jay-Jay Okocha apportent de la fraîcheur aux rangs du club et sont impliqués dans au moins 60% des réussites. On ne peut s'empêcher de se rappeler d'autres jeunes en qui Wenger avait placé sa confiance comme Fabregas qui avait quitté les gunners pour rejoindre le FC Barcelone ou encore Robin Van Persie qui avait terminé à Manchester United.

Un mercato réussi pour Wenger?

On le sait, Arsène Wenger est constamment critiqué par les gooners* qui demandent la mise à pied de l'alsacien depuis plusieurs années déjà, critiqué pour son ancienneté au sein du club, et pour ne pas vouloir investir sur le marché des transferts. En mars dernier, lors d'un match face à Hull City, une banderole destinée au coach ornait les gradins des supporters londoniens "Arsène thanks for the memories but it's time to say goodbye" (Arsène, merci pour les souvenirs mais il est temps de dire au revoir). Malgré les dirigeants du club n'ont pas bronché et l'ancien entraîneur de Monaco a consenti à dépenser cette année en achetant, entre autres, Granit Xhaka et Shkodran Mustafi.

Publicité

Les internationaux suisse et allemand semblent être d'un bon rendement, le premier au milieu de terrain et le second en défense, principal faiblesse des gunners.

A une semaine du choc contre Manchester United et à tout juste dix jours du match de C1 contre le Paris-Saint-Germain, Alexis Sanchez et ses coéquipiers n'ont pas le droit à l'erreur pour pouvoir atteindre le titre avec une concurrence de taille en championnat en la personne de Chelsea ou encore Tottenham, éternel ennemi du club.

*gooners, surnom donné aux fans d'Arsenal. #Champions League