Nico Rosberg ne sera donc pas sur la grille de départ en 2017. Le champion du monde en titre en a informé le monde de la Formule 1 ce vendredi, créant la surprise. Désormais, tous les passionnés, suiveurs et pilotes, dont un certain Lewis #Hamilton, n'ont qu'une seule interrogation : qui ? Qui pour prendre la place du pilote allemand au sein de l'écurie Mercedes ? Nul doute que l'état-major allemand n'a pas encore réfléchi à une solution de repli, tant l'annonce de Nico Rosberg a pris par surprise l'ensemble du monde de la #F1. Mercedes dispose bien sûr de pilotes de talent au sein de son giron. Esteban Ocon est l'un d'eux, mais le jeune français s'est d'ores et déjà engagé du côté de Force India.

Publicité
Publicité

Difficile d'imaginer faire machine arrière... Son désormais ex-coéquipier chez Manor, Pascal Wehrlein, pourrait donc tenir la corde. Sans volant pour l'an prochain, le jeune pilote allemand connaît bien la Mercedes pour en avoir été le pilote d'essais. Suffisant pour lui confier une Flèche d'Argent, la meilleur monoplace du plateau ? Pas sûr...

Un duo qui va mettre le feu à la F1

Les dirigeants de Mercedes pourraient en effet choisir de se tourner vers un pilote expérimenté en F1. Les changements de règlements en 2017 ne seraient pas étrangers à cette décision. Et niveau expérience, difficile de faire mieux que Fernando #Alonso. Le double champion du monde rêve de retrouver une monoplace capable de lui offrir une troisième couronne. Dès lors, la possibilité de rejoindre Mercedes est une véritable aubaine.

Publicité

D'autant que l'Espagnol dispose d'une clause de sortie dans son contrat le liant avec McLaren-Honda, pour manque de performances... ce qui est le cas depuis deux saisons. Mais c'est surtout chez Mercedes que le désir de recruter l'Espagnol est fort. « Si Rosberg ne souhaite pas prolonger, nous étudierons d’autres options, comme celle de Fernando. Son âge n’est pas un problème. Il fait toujours preuve de vélocité et de motivation. Nico est notre priorité mais Alonso est un des meilleurs de l’histoire, j’adore son caractère ». Des propos signés Toto Wolff en mai dernier, lorsque l'avenir de Rosberg était en suspens. Aujourd'hui, la piste pourrait ressurgir... et permettre de reformer, dix ans plus tard, un explosif duo Alonso-Hamilton qui avait mis le feu à la saison 2007. On en salive d'avance...