Organisé sans interruption entre 1955 et 2008, le Grand Prix de France de Formule 1 sera de nouveau à l'affiche dès 2018, et ce pour cinq années ! Comme pressenti, c'est bien, sur le #Paul Ricard (Var), que ce GP se disputera à l'été 2018. L'épreuve française s'est déjà déroulée à 14 reprises sur le circuit varrois en 1971 et 1990 où Ayrton Senna, Alain Prost, Nigel Mansell ou encore Keke Rosberg (le père du néo retraité Nico Rosberg) se sont notamment imposés.

Un circuit adapté pour la Formule 1

Mis à part Magny-Cours, le circuit du Castellet est le seul tracé de l'Hexagone a répondre aux normes de la Formule 1. Racheté et rénové en 1999 par un certain Bernie Ecclestone, le grand argentier de la Formule 1, le Paul Ricard se distingue par ses grands dégagements asphaltés et ses bandes adhésives de couleur ralentissant les bolides en cas de sortie de piste.

Publicité
Publicité

Décrié par certains comme "un parking géant", le tracé du futur #GP de France reste un des terrains de jeu préféré des équipes de Formule 1 pour les tests hivernaux, mais aussi un rendez-vous incontournable pour d'autres championnats (1000km du Paul Ricard en Blancpain GT Series Endurance Cup, GP de France WTCC). Avec sa célèbre ligne droite du mistral et la courbe de signe, le circuit du Castellet promet nombreux frissons et différentes zones de dépassements pour le plus grand plaisir des spectateurs.

Aménagements à prévoir

Bien évidemment, cette annonce implique aussi de nombreux investissements. L'accès au circuit est compliqué, il n'y a qu'une seule route qui dessert le site. Autre investissement qui parait primordial : la construction de tribunes supplémentaires. Stéphane Clair, directeur général du circuit Paul Ricard promet de nombreux aménagements à venir : "Dès le Bol d'Or 2015, le plan de circulation mis en place s'est avéré efficace et nous a permis d'accueillir 70'000 spectateurs. Bien évidemment, ce plan évoluera encore d'ici au Grand Prix de France #F1 2018." Rendez-vous donc dans deux ans dans le sud de la France pour vivre le Grand Prix de France de Formule 1, avec, sans doute, plusieurs pilotes tricolores à l'affiche.