Le mot miracle est insuffisant pour décrire ce qu’un petit club de province a pu réaliser. Leicester City a commencé la saison 2015-2016 en ayant pour objectif principal le maintien en #Premier League. Le club fait un début de rêve grâce à son attaquant Jamie Vardy qui a marqué 13 buts consécutifs dans les 11 premières journées. Match après match les foxes prennent la tète du classement (décembre 2015) en battant des monstres comme Chelsea, les deux Manchester (City et United). Guidée par un sage Claudio Ranieri, l'équipe continue à croire discrètement au rêve, un rêve que même les plus optimistes n’auraient jamais imaginé. L’aventure commence a faire parler chez les fans du foot partout dans le monde, Certains disent que ce n’est qu’un coup de chance ou une série de bons résultats, d’autres croient vraiment que ce « petit » club peut gagner le titre.

Publicité
Publicité

Never say never

Travail acharné, détermination et beaucoup de courage et de confiance en soi, ce sont les armes avec lesquelles Leicester combat la force (financière), la technique et surtout la logique. L’histoire de Jamie Vardy à elle seule peut tout résumer. L’attaquant passe de la catégorie amateur à la Premier League en passant par un CDD dans une usine dans la même ville, et se retrouve meilleur buteur du meilleur championnat du monde. Voir les joueurs de Leicester soulever le trophée à la dernière journée était peut-être la photo de l’année pour tous les amateurs du jeu. La citation anglaise dit « Never say never » (ne jamais dire jamais) Leicester city l’a traduit au monde avec un mercato de 35 millions d'euros.

Leipzig et Nice, un autre conte de fée

Le RB Leipzig, un club de football créé en 2009 par le groupe Redbull, se retrouve actuellement en tête du classement de la Bundesliga (championnat allemand) 7 ans après sa fondation, et c’est, entre autrse, le seul club encore invaincu jusqu’à maintenant après 13 journées (10 victoires et 3 nuls).

Publicité

Tout le monde parle d’un scenario semblable à celui de Leicester même si c’est encore tôt. En France l’#OGC Nice décide de faire pareil. Les Aiglons commencent très bien le championnat en battant presque tous les grands de la Ligue 1 avec un remarquable 4-0 face à Monaco. Nice compte sur un groupe jeune et soudé, un staff technique expérimenté guidé par Lucien Favre et des supporters fous qui ne cessent jamais d’encourager et soutenir l’équipe en déplacement ou a domicile. La cerise sur le gâteau s’appelle Mario Balotelli ou tout simplement Supermario, l’italien arrivé en fin d’été n’a jamais fait l’unanimité pour des raisons purement extra-sportives. Les niçois sont premiers du classement devant Monaco, PSG, Lyon, l'OM et les autres, et espèrent continuer à rêver jusqu’à la fin de la saison.

Pendant que des clubs comme Manchester (City et United), Chelsea, PSG, Bayern Munich et d’autres qui sont en train de dépenser des centaines de millions d’euros, d’autres clubs réputés petits font des exploits inédits dans l’histoire du football.

Publicité

C’est le charme du football qu’on a perdu au cours de ces dernières saisons, surtout avec la domination du capital qatari, russe et multinational. Leicester l’a fait l’année dernière, Leipzig et Nice tenteront de le faire cette année en attendant le réveil des vieux combattants comme Saint Etienne, Nottingham et Genoa… #Ligue 1