La petite sphère du #Tennis attend le retour de #Roger Federer programmé lors de la Hopman Cup en janvier prochain. Après six mois d'inactivité, de nombreuses interrogations planent autour du Suisse. À bientôt 36 ans, des doutes quant à son état physique subsistent. Ses problèmes de dos et genoux sont récurrents et ne datent pas d'aujourd'hui. Dans un #Sport où ces parties du corps sont autant sollicitées, le risque de rechute est grand, mais l'ancien numéro 1 mondial est pragmatique et surtout, il a toujours réussi à adapter son calendrier en fonction de son état de santé. Une preuve ? Avant Roland-Garros fin mai, Roger Federer restait sur une série record de 65 Grands Chelems disputés à la suite.

Publicité
Publicité

Il y a quelques semaines au micro d'Europe 1, Federer n'a pas voulu laisser de place aux interrogations et comme toujours chez lui, tout est minutieusement préparé. « Physiothérapie, fitness, physique, et maintenant tennis. Il me reste encore soixante jours avant janvier. Le genou gauche tient. Jusqu'à maintenant, je suis vraiment très content et ça me laisse espérer que, si je reviens, c'est pour un bon retour. »

Federer prêt pour un dernier coup d'éclat ?

Lorsque l'on est le joueur à avoir remporté le plus grand nombre de Grands chelems et avoir passé le plus grand nombre de semaines à la place de numéro 1 mondial, la sortie doit être à la hauteur du talent et du palmarès. Pourquoi pas une sortie comme un certain Pete Sampras ? En 2002, l'Américain, presque 32 ans au compteur est sur le déclin depuis quelques mois et attaque le tournoi de l'US Open dans la peau d'un outsider.

Publicité

Il est alors 17e au classement ATP. Pourtant, il remporte le tournoi et arrête sa carrière sur un dernier titre face à son rival de toujours André Agassi. Une fin digne des plus beaux contes. Pourquoi ne pas imaginer une dernière confrontation entre Rafael Nadal et Roger Federer pour installer encore un peu plus la légende d'un joueur hors du commun ? Le septuple vainqueur de Wimbledon est tout cas en confiance et déjà tourné vers une saison 2017 qui s'annonce palpitante. Car au-delà du retour du Suisse, Nadal absent depuis plusieurs mois et Djokovic en perte de vitesse après sa victoire à Roland Garros auront tous à coeur de contrecarrer l'hégémonie de l'Ecossais Murray, invincible depuis le mois de juillet dernier. " Tout est réuni pour que s'écrive une grande histoire en 2017, annonce-t-il. Celle d'Andy Murray est grande avec son accession à la place de no 1 mondial. Celle de Novak Djokovic est également très intéressante avec tout ce qu'a pu lui coûter de réaliser son rêve de gagner Roland-Garros. Il y a aussi Rafael Nadal qui est toujours là et, enfin, mon retour. Je pense que le début d'année, et je pense bien sûr à l'Open d'Australie, sera épique." La retraite n'est donc pas d'actualité pour le Suisse qui a affirmé vouloir continuer sur le circuit encore plusieurs années. Une bonne nouvelle pour tous ses fans, à moins que son physique ne vienne gâcher ses plans.