Enfin ! Après deux deuxièmes places aux éditions précédentes (2008, 2012), l’heure de la délivrance a sonné pour Armel le Cléac’h qui s’est adjugé la victoire finale de la mythique course du #Vendée globe, le « Graal » des marins en solitaire. C'est une course qui aura tenue toutes ses promesses ! Un suspense intense qui rappelle le final de l’édition précédente, voilà ce que nous aurons offert Armel le Cléac’h (Banque Populaire) et Alex Thompson (Hugo Boss) pour cette huitième édition qui aura tenu toutes ses promesses. Aux coudes à coudes depuis le départ le 6 novembre dernier, les deux hommes auront survolé la course de bout en bout. Même si Le Cléac’h faisait la course en tête depuis un mois et demi, le britannique Alex Thompson sera resté au contact tout le long, revenant même comme une balle dans la dernière semaine qui aura tenu en haleine tous les amoureux de la #Voile.

Publicité
Publicité

Améliorant de quatre jours le temps de référence établi par François Gabart en 2013 (78j 2h 16min), le breton entre par la grande porte au panthéon de la voile. Il perpétue la tradition des skippers français qui ont remportés chacune des éditions de ce mythe. Impressionnant de maîtrise, tant sur le plan technique que mental, il se débarrasse de la plus belle des manières de l’image de Poulidor de la voile qui lui collait à la peau. Puisqu’il n’y a pas de grande course sans grands perdants, Alex Thompson ne devrait compter que six heures de retard à son arrivée cette nuit. Surprise de l’édition précédente avec une belle troisième place synonyme de podium, le Britannique n’aura cessé de nous confirmer durant la course qu’il était bel et bien l’un des meilleurs marins au monde ! François Gabart, Vincent Riou et Michel Desjoyaux, trois anciens lauréats de l’épreuve seront présents sur le chenal des Sables d’Olonnes pour accueillir les deux champions.

Publicité

Vendée Globe : Derrière, rien n’est fait !

Jérémie Beyou (Maître Coq) a assuré depuis un long moment déjà sa place sur le podium. Triple vainqueur de la Solitaire du Figaro, double champion de France de course au large en solitaire, l’enfant du Finistère réussit enfin, après deux abandons à terminer la course.Derrière, les paris sont lancés pour savoir comment sera complété le reste du classement. Yann Eliès, Jean le Cam et Jean-Pierre Dick, trois grands noms de ce sport se tiennent dans des écarts infiniment petits (24 miles d’écart entre les trois !) dans un classement qui change presque à chaque publication. A l’image des deux premiers, ils nous offrent une part de suspense supplémentaire au grand bonheur de leurs supporteurs. Après onze abandons, ils sont encore douze concurrents à n’avoir en tête qu’un objectif : terminer ! Mais la route est encore longue car si le septième Louis Burton (Bureau Vallée) devrait arriver en milieu de semaine prochaine, il reste encore trois semaines en solitaire pour le dernier Sébastien Destremau (TechnoFirst). Une autre course dans la course, tel est la beauté du Vendée Globe ! #Armel Le Cléac'h