La plupart des engagés motos, voitures et camions avaient répondu présent sous un hangar du port du Havre afin de faire subir a leur monture un certain nombre de vérifications. Il s'agissait également de percevoir les GPS et du collage des différents stickers permettant d'identifier facilement le concurrent. Il s'agissait aussi de valider des courses de suspensions ou encore des diamètres de prise d'air de turbos; afin de figer la présence définitive de ces éléments, des plombages sont même apposés par les contrôleurs habilités.

Parmi les engagées, celui de l'équipage Croizon Tartarin. Ce dernier, amputé des membres, qui, après avoir traversé la manche a la nage, va s'attaquer au #Dakar 2017 avec un bolide de 340 ch. Son véhicule a été aménagé d'une façon impressionnante ! Toutes les commandes de conduite on dû être repensées compte tenu de son handicap.

Publicité
Publicité

Une autre figure du Dakar participe encore cette année, il s'agit d'Etienne Smulevici qui va partir en camion pour sa 35ème participation. Il soufflera ses 70 bougies cette année. Un vrai vétéran ! Hugo Payen qui après avoir tenté l'aventure en buggy , repartira cette année en moto avec une KTM sous le n° 69. Cette fois, les GPS auront des performances volontairement dégradées, ce qui demandera un peu plus de travail personnel, il faudra repenser boussole! Compte tenu des étapes en très haute altitude dans les Andes, (autour de 3500 mètres), afin de remettre toutes les voitures a égalité, certaines auront leur diamètre de bride d'arrivée d'air réduite d'un mm tandis que d'autres auront un mm de plus qu'auparavant .

Dakar 2017, introduction de la catégorie ssv

Dernière nouveauté notable, la création d'une catégorie ssv, (10 engagés pour la première année) réservée aux petits moteurs faisant moins de 1050 cm3, mais surtout pour les petits budgets, la possibilité de partir sur le DAKAR avec un investissement raisonnable. Rien ce comparable par exemple avec le prix de revient une mini qui tourne autour d'un million d'euros.

Publicité

L'écurie Peugeot, vainqueur l'an passé s'est contentée de présenter son interminable convoi de véhicules d'assistance, les 4 3800 DKR devant rejoindre l'Argentine par la voie des airs. Après le débarquement a Buenos Aires, les concurrents ont rejoint Asuncion au Paraguay. Le vrai départ donné le 2 janvier, ils vont faire route vers La Paz en Bolivie, ensuite après une journée de repos, cap au sud vers Buenos Aires pour une arrivée prévue le 14 janvier. Un #rallye raid qui sera palpitant avec de nouveaux pilotes et plusieurs étapes en très haute altitude dans les Andes, il ne faudra pas manquer d'air a la fois pour les moteurs et les pilotes. Peut-être êtes vous venus cette année si vous aviez raté l'édition 2016 ...! Attendons encore cette année la victoire de l'écurie française... #Automobile