Comme si c'était écrit, il n'y aura jamais vraiment eu de match ce soir à Nantes. Dominatrice dans tous les compartiments du jeu, plus puissante et impressionnante en défense, plus efficace et technique en attaque, l'équipe de #France s'est logiquement imposée (31-19) ce vendredi face au #Japon, au Hall XXL de Nantes, pour la 2e journée du Mondial. Bien emmenés par un Ludovic Fabregas en pleine confiance, efficace au tir (100%) les Experts ont récité leur #Handball à la perfection.Comme face au Brésil, Didier Dinart et Guillaume Gille ont pu faire tourner l'effectif donnant du temps de jeu aux habituels remplaçant comme Nedim Remili et Kentin Mahé notamment.

Publicité
Publicité

Sans sa super star Nikola Karabatic au coup d’envoi, la composition de l'équipe de France au coup d'envoi restait de haute volée.

Avec Kentin Mahé, Nadim Remili, Valentin Porte, Daniel Narcisse, Michaël Guigou et Luka Karabatic, les tricolores voulaient mettre la pression d’entrée afin de clore les débats le plus rapidement possible. Essoufflés sans doute par leur match de la veille (défaite face à la Russie 39-29), les Japonais auront tenu 20 minutes (10-8) avant que le rythme ne s'accélère pour eux. A 10 minutes de la pause, les Français haussent leur niveau de jeu à l'image des arrêts de Thierry Omeyer et des shoots longue distance de Daniel Narcisse pour rejoindre les vestiaires avec une nette avance au score (17-9).

France - Japon : Une deuxième mi-temps au presque parfait

Nikola Karabatic rentre en début de seconde période pour assurer la bonne dynamique des Experts qui infligeront à la formation nippone 9 longues minutes sans marquer .

Publicité

A l’image d’un Fabregas en grande forme (élu homme du match), en attaque comme en défense, et à 100 % de réussite au tir (7/7), les Experts s'envolent petit à petit vers une victoire annoncée (21-9, 39e). Il ne restait plus qu'à peaufiner certains enclenchements, tester des combinaisons et offrir du temps de jeu aux remplaçants Olivier Nyokas (2/4), devant son public nantais, et William Accambray (3/4), pour finir avec 31 buts au compteur et 12 longueurs d'avance (31-19). Un écart qui aurait pu être encore plus conséquent si les Tricolores n'avaient pas relâché la pression sur la fin, manqué trois de leurs cinq tentatives à sept mètres et compté plus de pertes de balle que leurs adversaires (11 contre 8).

Avec 2 victoires en autant de matchs, la France est désormais solide leader de son groupe avec 4 points et une confortable différence de buts (+27).Leur prochain match aura lieu dimanche (17h45) face à la Norvège pour ce qui constituera leur premier réel obstacle dans leur Mondial.