Le #Mondial de #Football 2026 se jouera à quarante huit équipes alors qu'elles sont trente-deux engagées actuellement. Ainsi, le nombre de matches sera de quatre-vingt au lieu de soixante quatre. C'est bien là le principal enjeu car, plus il y a des rencontres, plus l'argent entre dans les poches de la #FIFA. Laquelle a donc pris la décision ce matin offrant au nouveau président, Gianni Infantino sa première victoire. Il avait fait campagne en mobilisant quelques légendes du football, lesquelles n'ont pas joué un Mondial de football à 48. Mais qui se sont dites favorables à une telle mesure. Ils ont par contre disputé une rencontre de prestige lundi.

Publicité
Publicité

Diego Maradona s'est montré très proche de la décision du président avouant ainsi que cette mesure, "cela me parait une idée fantastique". Pour le Français David Trézeguet cette nouvelle mesure permettra de donner plus de possibilités "à des pays et surtout à des joueurs qui n'ont pas connu cette belle compétition". Pas sûr, pourtant, que ce soit la véritable raison. Mais la plus correctement avouable, sans doute ce jour. Chacun commentera dans les prochains jours pour trouver les vraies raisons ayant poussé la Fifa à prendre une telle décision. Au début, c'est un Mondial à treize équipes qui désignait le grand gagnant en 1930 et ce n'est qu'en 1982 que 24 équipes nationales ont été invitées à se disputer l'une des plus grandes compétitions internationales au monde. En 1998, en France trente deux équipes pour une Coupe du monde qui devient très représentative du monde du ballon rond.

Publicité

Cette fois, il s'agit d'une vraie révolution avec un bond en avant. Et, pourtant ,Infantino n'a évoqué cette possibilité qu'en décembre. Son pouvoir sera ainsi plus grand. Avec 16 nations de plus dès 2026.

La Fifa maintient les 32 jours et 12 stades !

On ne connait pas encore le pays qui accueillera la compétition en 2026 mais ce sera, de toute évidence, le début d'une nouvelle aventure. Plus de nations, c'est, à coup sûr, plus de surprises. Et donc plus de spectacle. Pour le pays organisateur c'est plus de matches et donc plus d'attractivité. Il y aura 16 groupes de 3 mais il se disputera toujours sur 32 jours et dans 12 stades, ce qui sera la cas en Russie où se déroulera le Mondial 2018. Il semblerait que la décision ait été prise à l'unanimité des pontes de la Fifa, ce qui peut rappeler les votes sous Joseph Blatter.

Intérêt sportif ou financier ? Financier... puis sportif!

Infantino, lui, affirme voir l'intérêt sportif de la compétition "en donnant à plus de pays et pas seulement les grandes puissances du foot, l'espoir de se qualifier". Et pour exemple les qualifications de l'Islande et du Pays de Galles pour les quarts et demi-finales en France, de l'Euro français en 2016 en bénéficiant du passage de 16 à 24 équipes. Et si Michel Platini en avait été le garant, son secrétaire général n'était qu'un certain Infantino.