Hier, une soirée cauchemardesque pour le public algérien, qui a tant attendu ce match contre le voisin tunisien. Dans un froid glacial, des milliers de fans se sont regroupés à Alger centre pour voir la prestation de leur équipe sur des écrans géants. Certes, ils étaient déjà déçus lors de la première rencontre contre le Zimbabwe, mais ils espéraient voir un autre visage de l’équipe avec une nouvelle tactique et une bonne prestation des joueurs. L’équipe s’est présentée avec Aasla dans les bois et Abid à la place respectivement de M’bolhi et soudani, blessés lors de la précédente rencontre. Au début de la première mi-temps, les coéquipiers de Mahrez ont dominé le match et ont raté des occasions, plusieurs tentatives inefficaces de Slimani qui n’est plus dans sa forme, et un seul beau tir de Guedioura qui avait l’esprit ailleurs, mais la cage des Tunisiens été bien protégé par son gardien.

Publicité
Publicité

Algérie - Tunisie : La grande déception en 2ème mi-temps

Au cours de la seconde partie du match, un défenseur algérien marqua contre son camp puis un penalty concédé, suite à une étonnante bourde de Faouzi Ghoulam. Ces deux buts donnaient confiance à la modeste équipe de la Tunisie et ont fait sortir les fennecs du match. De nombreux ballons perdus bêtement au milieu du terrain, aucune cohésion. Les joueurs manquaient d’inspiration, aucune envie. D’un autre côté, Leekens a montré sa faible tactique. Il a fait des changements vraiment tardifs. Ce n’est que durant le temps additionnel que Henni le joueur de RSC Anderlecht, est parvenu à sauver tant bien que mal l’honneur, avec un joli but des fennecs, et confirma, qu’il méritait bien d’être titulaire mieux que certains joueurs, qui étaient à côté de la plaque.

Publicité

Cette défaite, a pesé lourd sur le moral des fans, qui demandent le départ impératif du staff technique incompétent, ainsi que du président de la Fédération Algérienne de #Football, pour la mauvaise préparation : en programmant qu’une rencontre avec la simple équipe mauritanienne et en procédant à un changement de trois entraîneurs successifs, qui n’avait pas une grande envergure, en vue de la #can 2017. #Algérie