Alors qu'un intérêt de la Super League chinoise était récemment évoqué concernant Angel Di Maria, il semblerait que le nouvel eldorado du #Football mondial ait également d'autres cibles du côté du Paris Saint-Germain. Le média espagnol Sport annonce en effet que Javier Pastore est dans le viseur de l'Hebei China Fortune. Désormais entraîné par Manuel Pellegrini, ce club aurait, à l'image de ses rivaux, envie de flamber sur le marché des transferts. L'ancien coach du Real Madrid aurait même, toujours selon Sport, téléphoné à Javier Pastore pour le convaincre de rejoindre la Chine.

Des blessures récurrentes depuis deux ans

Plus que les mots, c'est sans doute un salaire hors norme qui pourrait convaincre l'international argentin de sauter le pas et de rejoindre l'Asie.

Publicité
Publicité

A priori, un départ de Pastore n'est pas à l'ordre du jour. Mais Paris peut-il vraiment se permettre de refuser une offre colossale pour un joueur aussi peu utilisé ? « El Flaco » est miné par les blessures depuis deux ans. Cette saison, il n'est apparu qu'à sept reprises sous le maillot parisien, pour un but et deux passes décisives. Difficile donc pour Unai Emery de pouvoir compter sur le joueur à moyen ou long terme. Le technicien basque a d'ailleurs confié n'avoir aucune idée du moment où Javier Pastore sera apte afin de reprendre l'entraînement avec le groupe parisien.

Une offre de 50 millions d'euros

L'Hebei China Fortune serait prêt à mettre 50 millions d'euros sur la table pour s'attacher les services de l'international argentin lors de ce #Mercato. Si le Paris Saint-Germain accepte une telle somme, Pastore retrouvait ainsi son compatriote et ex-coéquipier Ezequiel Lavezzi.

Publicité

Autres anciens pensionnaires de Ligue 1, Stéphane Mbia et Gervinho évoluent également sous les couleurs de l'Hebei China Fortune. Avec les recrutements de Draxler et Lo Celso, le #PSG a peut-être d'ores et déjà anticipé un départ de son milieu argentin, arrivé en 2011 dans la capitale, et qui était alors la première recrue d'envergure de QSI à la tête du PSG.