Il y avait cette semaine des invités de marque au tournoi ATP de Brisbane. On citera notamment Milos Raonic et Stan Wawrinka, respectivement première et deuxième tête de série. Les deux joueurs sont parvenus en demi-finale mais ont buté contre plus forts qu'eux. La première demi-finale a opposé Raonic à #dimitrov. Le Bulgare l'a emporté 7-6 6-2. La deuxième voyait s'affronter Wawrinka à Kei Nishikori. C'est ce dernier qui l'emporte 7-6 6-3.

Dimitrov sous pression dans cette finale

La finale s'engage donc entre Dimitrov (17è joueur mondial) et Kei Nishikori (5è). Sur le papier, le Japonais est le grand favori. Même s'il n'a remporté qu'un titre en 2016, il a participé à 5 finales dont 2 en Masters 1000.

Publicité
Publicité

Dimitrov a disputé 3 finales en 2016 mais n'a remporté aucun titre depuis le tournoi du Queen's en 2014. Dès ses débuts professionnels en 2008, le monde du #Tennis avait pourtant placé beaucoup d'espoirs dans ce joueur, rapidement surnommé Baby Federer. Mais son jeu manque de régularité et il peine à se faire une place parmi les plus grands. Il se hisse à la 8è place du classement mondial en août 2014 et ne fera jamais mieux. Privé de titre depuis 2 ans et demi, cette finale est donc l'occasion de se relancer pour lui.

Un match à l'issue incertaine

Dans le premier set, Dimitrov prend rapidement les devants. Il gagne ses 3 balles de break alors que Nishikori perd les 2 qu'il avait obtenues. Le Japonais est mis en difficulté sur le service de son adversaire et ne remporte que 5 points sur 24 sur la première balle du Bulgare.

Publicité

6-2 pour Dimitrov. Le deuxième set voit Nishikori revenir dans le match. Ses 76% de première balle lui confèrent l'avantage. Il prend 2 fois le service de Dimitrov, remporte le set 6-2 et se replace à un set partout. C'est dans le dernier set, décisif que le 5è joueur mondial craque. Le Bulgare ne laisse échapper que 2 points sur son service dont un sur double faute. Il remporte donc logiquement ce set 6-3 et le match par la même occasion.

Dimitrov : Un titre de bonne augure pour la saison à venir ?

L'Open d'Australie approchant à grand pas, un titre est toujours bon à prendre pour accumuler de la confiance. La victoire de Djokovic samedi à Doha en est un autre exemple. Et malgré quelques absents comme Del Potro ou Sabine Lisicki cette édition 2017 s'annonce exceptionnelle et sera l'occasion pour de nombreux joueurs de rentrer définitivement dans cette saison 2017. #Sport