Il ne pouvait en rester qu'un, c'est dommage, mais c'est comme cela, c'était écrit. Le duel de(ux) légende(s) qui a eu lieu dimanche lors de la finale du premier Grand Chelem de la saison, entre le Suisse Roger #Federer et l'Espagnol Rafael #Nadal, les deux meilleurs joueurs de tous les temps, a tenu toutes ses promesses, et bien plus encore. Lorsqu'on met ces deux joueurs sur le terrain on s'attend à voir un grand spectacle, mais cette fois-ci c'est allé plus loin, plus fort encore. Il y avait cette pression planant au dessus d'eux, ces hommes que l'on disait en pré-retraite avant que Nadal remette tout le monde d'accord sur son niveau, et que Roger fasse taire les mauvaises langues en montrant qu'il était toujours là.Une rencontre d'un autre monde, que seuls ces deux maestros du tennis pouvaient nous offrir, et nous n'avons pas été déçus.

Publicité
Publicité

Il y a tout eu !Mais au tennis il faut un vainqueur et un seul, et si tous les deux ont contribué à écrire une nouvelle page de l'histoire du tennis et du sport, cette page-là c'est Federer qui a eu le droit de la signer !

Une finale de rêve, un autre monde du tennis !

Des rencontres il y en a eu des belles durant cet #Open d'Australie, notamment cette demi-finale Nadal - Dimitrov, cinq heures de jeu et un combat physique énorme. Mais là ce que nous ont proposé Rafa et Roger c'est au-delà de l'entendement, un petit peu comme lors de la finale à Wimbledon en 2008 où l'Espagnol s'était imposé au bout du suspens à la tombée de la nuit. Cette fois-ci les deux patrons du tennis ont fait monter la température encore d'un cran, et c'est certainement du au fait que personne (peu) ne les voyait encore à ce niveau là.

Publicité

Ils ont voulu nous prouver qu'ils étaient encore présents, que les détenteurs du secret du tennis c'étaient eux !Oubliés les blessures, les pépins physiques, la baisse de niveau technique, ça a été un récital des deux côtés pendant cinq sets évidemment ! Federer empochant le premier, Nadal lui répondant aussitôt pour ensuite laisser échapper le troisième, avant d'égaliser en remportant le quatrième. Bien entendu ils nous ont offert un cinquième set avec tous les rebondissements nécessaires pour clôturer un spectacle à nul autre pareil, le joueur ibérique breakant le premier pour se faire débreaker puis breaké dans la foulée pour finalement laisser le joueur helvète s'imposer 6-4 3-6 6-1 3-6 6-3 et venir attraper son 18e titre en Grand Chelem laissant son meilleur adversaire à 14. Oui les chiffres donnent le vertige quand on sait qu'il n'y a que quatre majeurs dans la saison !Les deux joueurs ont pendant cinq sets réalisés des coups que personne ne peut même imaginer. Les commentateurs, le public, tout le monde était autant abasourdi qu'admiratif devant ce que nous ont proposé ces deux champions hors normes !

Merci Messieurs !

Oui il faut souligner l'exploit du 18e titre de Federer c'est exceptionnel, et Rafa son principal poursuivant aura bien du mal à aller lui ravir ce record ! Donc Bravo Monsieur Federer ! Mais surtout merci à vous deux, Messieurs Nadal et Federer ! Depuis presque quinze ans vous ne cessez de repousser les frontières du tennis, vous n'arrêtez pas de vous améliorer alors même qu'à chaque fois nous disons qu'on ne peut pas atteindre meilleur niveau, plus forte intensité.

Publicité

Eh bien si, vous nous offrez cela à chaque fois, car quand vous jouez l'un contre l'autre vous ne le faites pas dans le cadre du tennis, vous le faites dans le cadre de l'histoire du sport ! Alors oui Merci pour ce que vous donnez, pour ces émotions que vous nous procurez, que l'on aime ou pas le tennis, on doit se rendre à l'évidence vous êtes sans nul doute la seule paire de sportifs à pouvoir faire cela aujourd'hui, et maintenant depuis un moment.On ne peut espérer qu'une seule chose, que ce choc se reproduise, qu'une nouvelle fois vous mettiez le monde à vos côtés, silencieux tout en vous regardant pour son plus grand plaisir ! Merci Rafa & Roger !