Depuis le début de la quinzaine on sent que #Rafael Nadal est en forme, qu'il monte en puissance. Il fallait qu'il confirme après sa victoire contre Alexander Zverev, il l'a fait contre Gaël Monfils en huitièmes, il lui restait à créer un exploit pour définitivement admettre son retour au haut niveau, chose faite depuis ce matin et sa victoire contre celui qui était devenu le favori du tournoi après les défaites de Murray et Djokovic, le numéro 3 mondial, le Canadien Milos Raonic ! Alors oui le joueur espagnol tient son exploit, et ce à plusieurs titres. Nous avions déjà dit que peu de personnes le voyaient revenir après ses deux années remplies de blessures, sans titre en majeur.

Publicité
Publicité

Faut-il également rappeler qu'il n'avait plus réussi à se qualifier pour une demi-finale de Grand Chelem depuis Roland Garros 2014 ?! En répondant à tout cela face à des adversaires mieux classés que lui et aujourd'hui face à un top 3, il a mis toutes ces interrogations à mal. Maintenant nous avons envie de dire que ce n'est que du bonus, qu'il faudra compter sur lui cette année encore, et oui, bien entendu, comme à la grande époque, dès vendredi il aura l'occasion de (re)jouer pour l'histoire du tennis, pour l'histoire du sport dans son ensemble !

Rafael Nadal crée la troisième surprise de cet Open d'Australie !

Milos Raonic, numéro trois mondial était depuis avant-hier devenu le favori du tournoi, en tous les cas sur le papier. Récent vainqueur du tournoi de Brisbane, où il avait d'ailleurs battu le joueur ibérique également en quart, il faisait office aujourd'hui de piège quasi insurmontable pour l'ancien numéro un.

Publicité

Un service dévastateur, un physique en constante amélioration, un coup droit foudroyant, bref on lui donnait toutes les armes pour se qualifier aux dépens de #Rafa !Oui certes, mais le Nadal que l'on voit sur cette quinzaine n'est pas celui de ces deux dernières années. Dire que c'est celui de la grande époque est peut-être s'avancer, mais tout de même. Il a disposé aujourd'hui du numéro trois mondial, en trois petits sets, disputés, mais en trois manches tout de même. Cela en étant celui que l'on connaissait, en ne lâchant rien, sauvant même 6 balles de set dans le deuxième, Raonic faiblissant un peu mentalement dans le troisième, pour que Nadal s'impose au terme d'une magnifique rencontre agrémentée de coups gagnants venus d'ailleurs, 6-4 7-6 6-4 !

Le Toro de Manacor jouera sa demie pour aller écrire l'histoire !

Victoire après victoire, comme à la belle époque, Rafael Nadal se rapproche d'un nouvel écrit de l'histoire de son sport. S'il vient à se défaire de Dimitrov, son prochain adversaire qui lui aussi frappe à la porte pour s'installer dans les meilleurs mondiaux, il ira disputer une nouvelle finale de Grand Chelem pour essayer de décrocher son 15e titre dans ce genre de tournoi.

Publicité

Seul Roger Federer, celui avec lequel il se dispute la place de meilleur joueur de tous les temps et qui est toujours en lice lui aussi, fait mieux avec 17 titres ! Oh bien entendu tous les amateurs de tennis rêveraient de voir une finale entre ses deux extraterrestres du tennis, mais ce n'est pas fait, loin de là, Federer devra se défaire de Wawrinka et Rafa de Dimitrov. Mais pourquoi ne pas rêver avec ce que nous montre l'Espagnol depuis dix jours ? Tout est permis, tout lui est permis. S'il joue ce tennis, s'il n'est pas rattrapé par les émotions, par la tension, alors oui Nadal peut aller décrocher cette demi-finale pour ensuite aller écrire l'histoire. Mais tout comme il doit le faire, restons concentrer sur ce match de vendredi, préface de la nouvelle Histoire ! #Open d'Australie