Pour leur premières huitièmes de finale de la Ligue des Champions, #Leicester a perdu seulement par un but d'écart malgré une domination tout au long du match face à Séville. Ce qui donne naturellement de l'espoir aux hommes de Claudio Ranieri avant le match retour sur leur terrain. Le penalty manqué par Joaquin Correa à la 14e minute de jeu n'a pas démoralisé les joueurs de Sampaoli qui ont continué à mettre la pression devant le but de Schmeichel. Le milieu offensif espagnol Pablo Sarabia ouvrait le score sur une belle reprise de la tête (1-0, 25e). Ce fut la seule occasion transformée avant la mi-temps.

La seconde période démarra comme la première avait terminé.

Publicité
Publicité

Les Espagnols continuaient de pousser et les Anglais faisaient leur possible pour défendre. Après un excellent travail de Stevan Jovetic, le jeune Argentin de Séville faisait le break et se consolait du penalty raté en début de rencontre (2-0,62e). C'est Jamie Vardy, à un quart d'heure de la fin des illusions, qui redonnait espoir aux Anglais dans un match où ils n'ont fait que défendre (2-1,73e).

Le match retour promet le spectacle

Les Foxes ont réussi à marquer à l'extérieur, seuls et importante consolation pour Ryad Mahrez et ses coéquipiers auteur d'un match médiocre. "On savait que ça n'allait pas être facile pour nous. Le plus important c'était de mettre un but à l'extérieur et on l'a fait. On passe une période délicate en championnat. L'Europe nous permet un peu de nous remonter le moral, je peux vous garantir que le match retour à domicile sera différent du match de ce soir" a avoué l'international algérien.

Publicité

Le coach Italien de Leicester était du même avis que son joueur."Séville est une grande équipe avec beaucoup de qualité. Vu nos derniers matches, on peut dire qu'on a pris un bon résultat ce soir. Cette saison est bizarre pour nous, il y a une grande différence entre nos performances Européennes et nos performances en championnat. Je suis confiant pour le match retour".

Vardy nous a tué le moral!

Le milieu français de Séville, Clément Lenglet, a avoué que la réalisation de Jamie Vardy a tué le moral de l'équipe en fin de match ."On a eu beaucoup d'occasions pour marquer et alourdir le score. Sur l'une de leurs seules occasions, ils marquent. c'est triste pour nous. j'avoue que le moral de l'équipe n'était pas au top dans les vestiaires. #Champions League #FC Séville