C'est le week-end dernier au Velodrome que le coup d'envoi a été donné pour le "Classico", et on observe d'ailleurs un étonnant onze de départ pour le #PSG mettant Draxler et Di Maria sur le banc des remplaçants qui ne rentreront qu'en cours de second mi-temps. Mais dès la 6ème minute c'est une passe appuyée de la tête du capitaine Thiago Silva qui, suite à une erreur de marquage, trouve la tête de Marquinhos mettant le cuir au fond des filets (1-0). L'#OM tente de réagir assez rapidement par une frappe lointaine de Dimitri Payet ne trouvant malheureusement pas le cadre. Pourtant non titulaire depuis septembre dernier, c'est un Javier Pastore décisif qu'on a retrouvé grâce une passe somptueuse permet à Cavani de se retrouver face à face avec le gardien marseillais Yoann Pelé et permet au PSG d'agrandir le score (2-0).

Le châtiment

Patrice Evra; dit "le tonton"; pourtant capitaine sera remplacé dès le retour des vestiaires par Bedimo, et laissera pour son premier "Classico" une prestation décevante puisqu'il recevra la note de 2/10.

Publicité
Publicité

Les hommes d'Unai Emery n'en finissent pas car c'est au tour de Lucas puis Draxler (rentré à la place de Pastore) de trouver le chemin des filets ( 4-0).

L'Olympique de Marseille n'avait pas effectué le moindre tir au match aller ; cette fois ci ils auront tiré un peu plus et c'est d'ailleurs une réaction d'orgueil par le biais de Fanny à la 70 ème minute qui permet aux marseillais de sauver l'honneur (4-1). Mais le PSG a décidé d'en découdre avec leur rival de longue date. 3 minutes plus tard, l'italien Marco Verrati effectue une passe en retrait pour le n°14 parisien Blaise Matuidi qui, d'un plat du pied, trompe le portier marseillais et achève définitivement l'Olympique de Marseille (5-1).

Au lendemain de cette victoire stratosphérique, des parodies de musique montrant les supporters parisien tacler les marseillais et le joueur Patrice Evra sont déjà mises en ligne.

Publicité

C'est une bien triste nouvelle pour le président de l'OM Eyraud car les arrivées d'Evra et Dimitri Payet avaient pour unique but de renforcer l'effectif marseillais et obtenir de meilleurs résultats. Unai Emery, pourtant critiqué pour ses choix tactiques à cause du dossier Ben Arfa, rentre un peu plus dans l'histoire puisque c'est la première fois que le Paris Saint-Germain marque 5 buts au Vélodrome. Cette victoire souligne un peu plus le fossé avec son rival de toujours et envois un fort message aux Barcelonnais a une semaine du match retour au Camp Nou.

Marquinhos avait lancé lors de la conférence d'avant match "Il y aura un PSG avec la même détermination et la même envie que contre le Barça", sa prédiction fut avérée. #Football