La coupe d'Afrique des nations de #Football réunit habituellement les amoureux du ballon rond et des sensations fortes. Certes le football n'est qu'un jeu, cependant, il prend de plus en plus d'ampleur dans nos sociétés africaines et même mondiales. Les enjeux deviennent alors bien plus importants et qualitatifs via les résultats de cette compétition. L'Afrique peut se venter et se targuer de compter parmi elle, de nombreux talents footballistiques reconnus sur la planète entière. En effet, cette compétition sportive est l'une des plus regardée dans le monde et génère de nombreux revenus financiers et diverses ascensions multiculturelles. Désormais l'on parle de la #CAN (coupe d'Afrique des nations) comme d'une célébration mondiale et exclusive. Les championnats et compétitions occidentales regorgent en général de nombreux talents venus d'Afrique afin de booster leur effectif avec ces talents incommensurables.

Publicité
Publicité

En cette 31 e édition de la CAN Gabon 2017, le Cameroun s'est vaillamment et agréablement illustré par son "Fighting spirit" et sa détermination dont lui seul a l'étoffe. Déjà 4 fois vainqueur de cette distinction de "champion d'Afrique", il s'est brillamment impliqué (car nommé comme outsider) dans son jeu afin de dissoudre les statistiques des experts et de démontrer une fois de plus qu'un "Lion ne meurt jamais" (un des nombreux slogan des lions indomptables du Cameroun). Ce dimanche 5 Février à Libreville, les valeureux Lions indomptables du Cameroun ont ainsi remporté leur 5e sacre contre les Pharaons d'Egypte.

Une victoire tant attendue

On se rappelle encore de cette flopée de grands joueurs talentueux que compte le Cameroun depuis des décennies, allant de Albert Roger Milla, Abega Théophile, Thomas Nkono, Omam Biyick, Patrick Mboma, Rigobert Song Bahanag (qui détient le plus d'apparitions a une CAN, 36), ou encore le talentueux et l'inégalable Samule Eto'o Fils (jusqu'ici meilleur buteur de la CAN de tous les temps avec 18 buts à son actif).

Publicité

Le pays ne cesse de remplir son palmarès de légendes africaines du football. C’est ainsi que l'on s’est cru dans une impasse lorsque 8 joueurs (Guy Roland Ndy Assembe, Eric Choupo Moting, Joël Matip, Maxime Poundje, Allan Nyom, Ibrahim Amadou, André Onana, André Zambo Anguissa ) de cette sélection qui aura qualifié cette équipe, se sont défilés par une incohérence avec ladite sélection et l'administration de la FECAFOOT (fédération camerounaise de football). Par ailleurs, la surprise aura été grande au fur a mesure que la compétition a évolué. Les nouveaux talents ont éclos aussitôt (Fabrice Ondoa , Sébastien Bassogog, Ngadeu, Adolphe Teikeu, Jacques Zoua entre autres), face à ceux restés dans la sélection tels qu’Aboubakar Vincent, Clinton Njie, le jeune capitaine Benjamen Moukandjo ou encore le vice capitaine Nicolas Nkoulou.

L'entame de la compétition a ainsi débuté avec un petit doute sur un match nul contre le Burkina Faso (1- 1). Toutefois, le niveau a commencé a se faire ressentir lors de leur deuxième sortie, avec la Guinée Bissau (2- 1) pour finir avec le nul concédé avec le GABON (0- 0) qui qualifiera automatiquement les lions indomptables en quart de finale.

Publicité

L'hymne qualifiée de parodie "Dans la sauce " de la chanteuse camerounaise Reniss, accompagnera jusqu'a la finale, reprise en chœur par les poulains d'Hugo Bross (Entraineur- sélectionneur du Cameroun). Finalement, cette sélection aura bien mérité ce trophée, car elle n'était pas parmi les favoris et personne n'aurait imaginé que cette équipe abandonnée à elle-même devienne championne d'Afrique. Après le retour triomphal au pays, ces jeunes champions ont été accueillis ce 8 Févier 2017 par le couple présidentiel, et se sont ensuite déversés dans les rues de la ville de Yaoundé dans une parade en présentant le trophée tant attendu depuis 15 ans. Comme quoi, il ne faut jamais vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué, rendez-vous en 2019 dans la tanière des Lions indomptables. #Sport