Après avoir remporté le titre de champion de la Coupe du Monde des Clubs en décembre au Japon, les joueurs et le corps technique du #Real Madrid avaient à l’esprit l’année 2015 et que ce qu’il c’était passé avec Ancelotti ne pouvait se répéter. Après un début de saison tonitruant avec la conquête du Mondialito et le record espagnol de 22 victoires consécutives dont Valence a mis fin avec une victoire 2-1 à Mestalla, l’équipe c’est vue en baisse de régime et a terminé avec une saison blanche. Cependant l’histoire semble commencée de la même mauvaise manière pour la Casa Blanca. Eliminé de la Coupe du Roi en quart de finale par le Celta Vigo avec une défaite à l’aller, ils ont laissés échapper mercredi la possibilité unique de prendre 4 points d’avance sur le second (Barcelone) en #Liga avec toujours un match de retard.

Publicité
Publicité

En effet le Real Madrid a perdu l’un de ses deux matchs de retard qu’il avait sur ses poursuivants, comme en 2015 le Real a perdu son match contre Valence à Mestalla sur le même score de 2-1. En l’espace de deux mois en 2017 l’équipe de Zidane a déjà perdu plus de matchs que durant toute l’année 2016.

Des chiffres qui soutiennent l’idée d’une malédiction

Durant les 12 premiers matchs de 2015 le Real Madrid d’Ancelotti a enregistré huit victoires, un nul et trois défaites. Cette année l’équipe de Zidane a enregistrée sensiblement les mêmes statistiques, sept victoires, deux nuls et trois défaites. C’est la même crise ! A ne pas oublier non plus qu’avant la chute l’équipe d’Ancelotti avait réussi à atteindre un record historique en Espagne de 22 victoires consécutives.

Publicité

C’est aussi le cas de Zidane qui a lui aussi atteint un record historique en Espagne en janvier dernier, 40 matchs consécutifs sans défaite, avant de chuter contre Séville (2-1). Tout semble aller dans la même direction qu’en 2015 pour le Real Madrid. Cependant il reste trois mois de compétition pour que le Real Madrid change l’histoire de la malédiction de l’écusson de champion du monde. L’équipe souhaite offrir aux supporters madrilènes le titre de champions d’Espagne avec la Liga, un trophée qui leur échappe depuis cinq ans. . La Ligue des Champions sera toujours spéciale pour le Real et ils sont très motivés pour devenir la première équipe conserver son titre dans sa nouvelle formule.

L’histoire commence à se répéter avec pour différence que le Real Madrid a encore le temps de corriger les erreurs et terminer la saison sur la place Cibeles.