Trop justes physiquement, imprécis dans leurs phases offensives et indisciplinés en défense, les Tricolores auront tenu la dragée haute aux Irlandais l’espace d’un instant, vingt-cinq minutes précisément. Le temps pour le XV du trèfle de mettre sa machine en marche et de réciter son #Rugby au grand bonheur de ses supporteurs. C’est donc une victoire méritée pour ces diables verts qui restent à l’affût des Anglais au classement.

Le XV de France arrivait avec de fières attentions pour ce match après le niveau de jeu qu’il a affiché dernièrement face aux grandes nations du rugby mondial. Le début de match était de ce rang là et nous laissait présager un bel horizon pour la suite de la rencontre.

Publicité
Publicité

Les Français tiennent la possession, font vivre le ballon en enchainant les temps de jeu. Les hommes de Joe Schmidt sont à la peine et sont pénalisé. Camille Lopez en profite pour ouvrir le score (3-0 à la 12e). Les Bleus continuent sur leur lancée et siègent dans le camp adverse. Après une série de passes après contact de grande classe, Rémi Lamerat aplatit dans l’en-but (17e). L’essai sera néanmoins logiquement refusé par Nigel Owens après un léger en avant de Gaël Fickou. Camille Lopez creusera l’écart à la suite de cet avantage (6-0 à la 18e). Après ce début de match idéal, les Tricolores semblent être à la hauteur de l’événement. Et pourtant…

Petit à petit, les Irlandais se réveillent et imposent une cadence infernale à leurs adversaires qui s’épuisent face à leurs multiples assauts. Des efforts qui seront récompensés par un essai de leur demi de mêlée Connor Murray transformé par son homologue à l’ouverture Jonathan Sexton (7-6 à la 30e).

Publicité

Ils mettent alors la mainmise sur le ballon face à des Français à la peine. Ce gros temps fort aurait même pu se conclure par un second essai en fin de première période après une offensive de 14 phases de jeu avant que l’arbitre ne leur siffle un en-avant. Touché mais pas coulé, le XV de #France rentre aux vestiaires avec un petit point de retard (7-6).

Le défi physique Irlandais aura raison de nos Bleus.

Avec leurs phases de jeu successives sans interruption, les Irlandais voulaient mettre à mal la défense française. Ce qui fût une interrogation à la fin du premier acte devînt une confirmation au début du second. Le XV irlandais impose sa loi par son défi physique et les Bleus ne peuvent que constater les dégâts. Implacable ce soir, Sexton alourdit la sentence par deux pénalités et un drop (16-6 à la 53e). Le début de seconde mi-temps est catastrophique pour les hommes de Guy Novès. Le sursaut d’orgueil se fait attendre mais n’arrive pas. Trop de maladresses (en-avant de Le Roux, faute bête d’Atonio) viendront ternir les rares offensives françaises en seconde période. Camille Lopez ramènera les Bleus dans le bonus défensif (16-9 à la 72e) avant que Paddy Jackson ne douche définitivement les derniers espoirs français (19-9 à la 75e).

Publicité

Trop indisciplinés (12 pénalités), trop maladroits ballon en mains (6 en-avant) et en défense (15 plaquages manqués), le XV de France ne pouvait rien espérer de mieux ce soir à Dublin. L’apport inexistant du banc est également un autre problème que devra régler Guy Novès pour la suite du Tournoi.

Avec cette nouvelle défaite, les Français restent à la cinquième place alors que les Irlandais prennent provisoirement la tête du Tournoi en attendant le match des Anglais face à l’Italie demain (16h). #VInations