Tout le monde se souvient du plus grand scandale du football français, la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud. Des rumeurs à tout va, des déclarations choc mais toutes aussi calomnieuses. Que sait-on vraiment de ce gigantesque fiasco ?

Et c'est le 20 juin 2010 que tout commence, on a bien évidemment tous ces images en tête, le départ du bus, le sifflet jeté par terre par le préparateur physique, la Une choc du journal l'Equipe. En effet, nous étions bien loin de la sublime victoire contre le Brésil en 1998.

Pourquoi cette grève ?

Cette date restera gravée, puisque ce 20 juin 2010, tout s'arrête, 20 joueurs français décident de ne pas s'entraîner et restent dans le bus. Ils ne veulent absolument pas sortir du bus, nous l'appelleront, le bus de la honte.

Publicité
Publicité

Ils auraient protesté contre l'exclusion de l'un de leur coéquipier, Nicolas Anelka.

L'international français aurait lancé un "Va te faire enc***" à Raymond Domenech. Cette phrase choc a été le début de toute cette déroute du football français.

Patrice Evra avait confié que les joueurs n'étaient pas totalement responsable de cette mutinerie :

"On s’en fout de tout ça, a-t-il déclaré. La commission avait tous ces éléments en main. Mais il fallait couper la tête d’un joueur et c’était celle du capitaine. Si cela s’était passé comme prévu, cela n’aurait pas fait tout ce bordel. C’est Raymond Domenech qui a fait confisquer les clés du bus. Toutes ces histoires comme quoi certains voulaient descendre, comme quoi Gourcuff a été bloqué. Ce sont des mensonges". Ceci étant cette sombre affaire reste floue mais pas pour longtemps..

Anelka va dire toute la vérité

Il s'est mis une grande partie de l'Equipe de France à dos ainsi qu'un bon nombre de supporters, mais Anelka est-il coupable de ce fiasco ? Une aventure que le français n'a jamais pu digérer, il va donc dire toute la vérité dans son film qui sortira prochainement.

Publicité

Il va révéler qui est la taupe de #Knysna, cette taupe qui a révélé à la presse cette phrase que le français n'aurait jamais dite :

#Nicolas Anelka #Vérité