Après Barça-Psg, il n'existe aucun résultat pour être sûr de passer lors des match aller. La Roma y croit, mais le match contre l'Olympique Lyonnais a été la troisième défaite d'affilée pour les romains : une passe à vide dangereuse, dans la phase cruciale de la saison. Ici en France, l'équipe de Spalletti commence mal, l'équipe grandit et remonte le match, puis en 2ème mi-temps elle subie la meilleure course et forme physique de l'#OL, qui a vraiment beaucoup de qualités. Lacazette arrête le match vers la fin et gagne le défi entre grands attaquants avec Dzeko: pour le bosniaque 8 buts en 8 matchs en #Europa League avant celui-ci, il reste à sec sans même se rendre dangereux.

Publicité
Publicité

Les buts - Diakhaby est un défenseur né en 1996, comme son camarade Mammana: dans les premières 20 minutes c'est lui le personnage principal du match. Après 8' il est au bon endroit, sur le deuxième poteau, sur un coup-franc de droite de Valbuena prolongé par la tête de Rafael. Déviation, avec la défense romaine sans bouger en train de regarder, et Lyon ouvre le score. Après 20' Diakhaby est par terre: sur un ballon qu'il pouvait gérer, il glisse en donnant la voie vers les cages à Salah. L'égyptien arrive à marquer tranquillement. C'est un cadeau des lyonnais pour les romains. Cette erreur a donné du courage à l'équipe italienne et à la 33' le deuxième but arrive: sur le développement d'un corner le ballon vient dégagé, Nainggolan le récupère et en une touche il passe le ballon à De Rossi: centre parfait et Fazio saute plus haut que tout le monde pour mettre le 2-1.

Publicité

La force des jeunes lyonnais

Pendant toute la première mi-temps les deux talents s'étaient montrés rarement, prochaines étoiles du mercato de l'OL: Lacazette et Tolisso. Ils voulaient se rattraper de suite, après 2' de la deuxième mi-temps les deux commencent à faire un double échange avec le ballon, tout en une touche, qui se termine avec une frappe de Tolisso: le tir est précis et puissant, Allison aurait peut-être pu faire plus, le résultat retourne en égalité: 2-2. Le gardien brésilien aura d'autres chances pour montrer ses capacités, car à la moitié de la deuxième mi-temps il devra se surpasser sur Gonalons, Lacazette et Valbuena. Jallet, rentré dans la reprise, a changé le coté droit de Lyon, c'est de la que la majorité des dangers proviennent, Lacazette s'améliore lors de ces minutes, en fessant sauter avec son jeu le pressing haut de la #Roma. Le franco - algérien à la 29' au milieu de trois défenseurs, mais il arrive à trouver l'espace pour un tir magnifique et il porte les lyonnais devant, 3-2. Lyon confirme d'être une équipe avec des grands joueurs surtout à partir de la moitié de terrain jusqu'aux attaquants, avec des jeunes de grandes prospectives. Une passe dans le vide la première mi-temps, une explosion quand ils prennnent confiance de leurs moyens. Lacazette dans le final montre sa supériorité et celle des lyonnais, avec une bombe pour le 4-2.