Ce match entre le Paris Saint-Germain et l'Olympique Lyonnais aura une saveur particulière ce dimanche soir, en clôture de la 30e journée de #Ligue 1. Il verra s'opposer les deux attaquants les plus prolifiques de la saison en championnat : Edinson Cavani côté parisien et Alexandre Lacazette côté lyonnais. Deux joueurs qui affolent les compteurs depuis le début de la saison et qui ont une moyenne de quasiment un but par match.

Suite au départ de Zlatan Ibrahimovic l'été dernier, l'Uruguayen a pu enfin prendre la pointe de l'attaque parisienne et prouver qu'il était un buteur redoutable. Bien qu'il ait encore du déchet devant le but, Cavani est aujourd'hui le deuxième meilleur buteur en Europe, derrière Lionel Messi, avec 38 buts en 38 matchs, toutes compétitions confondues. Auteur de 27 buts en 29 matchs de championnat, El Matador est le buteur le plus prolifique en Ligue 1 depuis 40 ans et Carlos Bianchi en 1975-1976. Alors que son contrat se termine en juin 2018, le joueur de 30 ans n'a toujours pas prolongé au #PSG à cause, selon nos confrères de L'Equipe, du prix des amendes encourues s'il rentrait trop tard de ses vacances ou donnait des interviews à la presse sans l'accord du club parisien. Paris doit accélérer les négociations s'il ne veut pas voir son attaquant de classe internationale partir libre et se retrouver sans buteur lors des prochaines années.

Lacazette, l'arme numéro un de Lyon

Pour la troisième année consécutive, Alexandre Lacazette a franchi le cap des 20 buts inscrits en Ligue 1 (22 buts inscrits à l'heure actuelle en championnat), confirmant ainsi qu'il est une valeur sûre de notre championnat. Depuis de nombreuses années, le joueur de 25 ans est le principal atout offensif des Gones et réalise l'une de ses meilleures saisons sous le maillot lyonnais, avant de vraisemblablement partir cet été. Ce match lui permettra ainsi de se mesurer à l'un des meilleurs buteurs européens et de prouver qu'il répond présent lors des matchs importants. Malgré des excellentes statistiques, Lacazette n'a toutefois pas réussi à convaincre Didier Deschamps de le retenir pour les prochains matchs de l'équipe de France mais il est observé par le sélectionneur. "Lacazette fait ce qu'il faut. Après, j'ai des choix à faire. Les trois autres attaquants axiaux c'est parce qu'ils sont déjà venus et ils ont de la complicité et j'ai choisi Kylian parce que je voulais le voir. Alex est performant, ça fait partie des choix très difficiles", s'est justifié Deschamps sur la non-sélection du Lyonnais. #OL